Le gaz de schiste, nouvel espoir pour l'industrie anglaise

gaz de schiste  industrie anglaise  potentiel  forage de puits

Au Royaume-Uni, les compagnies de gaz de schiste ont annoncé jeudi 2 mai avoir découvert de nouveaux gisements potentiellement exploitables. Le forage de plusieurs nouveaux puits pourrait relancer ainsi l'industrie pétrolière du pays.

Connue pour sa volonté d'indépendance, la Grande-Bretagne espère relancer l'économie de son industrie avec de nouvelles exploitations de gaz de schiste. Dans les prochaines années,  elle souhaite subvenir à ses propres besoins en énergie sans pour autant mettre en danger son environnement.

Dans les trois ans à venir, avec la découverte de nouveaux gisements, «  dix compagnies anglaises vont pouvoir forer 20 à 40 nouveaux puits pour l'exploitation du gaz de schiste », explique Ken Cronin, directeur général du groupe anglais Onshore Operator, principal représentant des différentes compagnies de schiste.

Avec ces nouveaux gisements et leur exploitation, la Grande-Bretagne désire s'aligner sur des prix compétitifs du marché, subvenir à sa propre demande et exporter vers d'autres pays européens.

Le pays espère secrètement connaître les mêmes retombées que son partenaire américain dont la production en gaz a transformé le marché énergétique, permettant une baisse des prix et minimisant ses importations. 

Il subiste néanmoins quelques doutes quant à la capacité du Royaume-Uni à développer une production de schiste équivalant ou s'approchant de celle de la première puissance économique mondiale. D'autant plus que, « le potentiel » de ces gisements ne sera connu qu'après « le forage de ces puits »  précise Ken Corin.

Réactions et commentaires
Aucun commentaire pour le moment, soyez le premier !
Déposer un commentaire