L'Estonie autosuffisante en énergie grâce au gaz de schiste

estonie  gaz de schiste  indépendance énergétique  prix  hydrocarbures  schiste  exploitation  europe  europe de l'est

La révolution du gaz de schiste est bénéfique pour d'autres pays que les États-Unis. Proche de chez nous, l'Estonie est devenue le premier pays au monde complètement autosuffisant en énergie grâce au gaz de schiste.

Le gaz de schiste rend indépendante l'Estonie

« Nous sommes les pays le plus indépendant de l'Union Européenne et nous n'allons pas compromettre notre sécurité énergétique » a déclaré le ministre de l'Economie estonien, Juhan Parts. L'Estonie ne compte donc pas faire l'impasse sur les hydrocarbures non conventionnels.

Il faut dire que la différence est de taille : le gaz naturel de GazProm coûte 1,8 fois plus cher, l'éolien onshore 2 fois plus cher et l'éolien offshore 2,5 fois plus cher que le gaz de schiste.

Le gouvernement est donc formel : « l'Estonie n'est pas assez riche pour expérimenter des technologies qui ne sont pas au point », potinant du doigt les énergies vertes, plus écologiques mais souvent moins performantes et plus chères.

Gaz de schiste mais pas de fracturation hydraulique

Si l'Estonie exploite le gaz de schiste, elle ne le fait pas à la manière américaine via la technique de fracturation hydraulique. Le système soviétique est encore à l’œuvre et consiste en d'énormes excavations. Le gaz de schiste n'est plus le travail des compagnies pétrolières mais des compagnies minières.

Les réserves du pays étant en très grande partie dans une zone inhabitée, les excavations peuvent se faire sans problèmes et, une fois terminées, des arbres sont replantés pour couvrir les dégâts de l'exploitation minière qui consiste essentiellement à déplacer des tonnes de roche schisteuse par camion.

Réactions et commentaires
Aucun commentaire pour le moment, soyez le premier !
Déposer un commentaire