Le gaz de schiste peut changer la donne

gaz de schiste  europe  commission  france  bulgarie  grande bretagne  pologne  par rabbitte  union européenne  Günther Oettinger  débat  états-unis  effets  développement

Une discussion a eu lieu entre les différents ministres de l'énergie européens à propos de l'huile et du gaz de schiste. Le débat a essentiellement tourné autour des effets que cette nouvelle énergie a eu sur les Etats-Unis et pourrait avoir en Europe.

Après le meeting, Günther Oettinger, chargé de la comission européenne sur l'énergie, s'est exprimé à ce sujet. Il a déclaré que les ministres reconnaissent que la révolution du gaz de schiste a changé la donne en Amérique du nord, mais également dans tous les domaines énergétiques.

Pat Rabbitte, ministre de l'Energie irlandais, pense que « l'Europe ne peut pas continuer à enterrer sa tête dans le sable et ignorer ce qui se passe ». Les Etats membres sont divisés, admet-il.

Certains pays tels que la France et la Bulgarie ont adopté des moratoires sur l'exploration de la solution du gaz de schiste. D'autres, comme la Pologne et la Grande Bretagne, prennent les devants.

Il y a une forte résistance face à la technique de la fracturation hydrolique. « Je ne pense pas que quiconque songe que, parce que la technologie de la fracturation hydrolique a rencontré le consentement de la population aux Etats-Unis, cela se produirait également en Europe. » a dit Rabbitte.

Oettinger a déclaré que de plus en plus de membres de l'Union Européenne sont ouverts au gaz de schiste. La Commission va accompagner le processus en supervisant les enjeux environnementaux, notamment la législation des eaux.

La Commission avait préparé un document répondant aux questions des Etats membres à propos du gaz de schiste le mois dernier. Elle devrait revenir avec un ensemble de propositions d'ici la fin de l'année. 

Réactions et commentaires
Aucun commentaire pour le moment, soyez le premier !
Déposer un commentaire