Putin veut que la Russie se lance dans le gaz de schiste

Putin  Russie  Gazprom  gaz de schiste

La société Gazprom ne s’est pas encore lancée dans le gaz de schiste car elle considère que l’explosion de la production de gaz naturel issu du schiste ne constituait pas une menace pour ses exportations. Un avis partagé par le président russe Vladimir Putin, jusqu’à présent.

L’avis du président de la Russie vient de changer et il a demandé au géant gazier de s’attaquer à la révolution du schiste pour que le pays maintienne sa compétitivité en termes de production et exportation d’énergie.

« Nous devons étudier les nouveaux développement et avoir une vision claire de la manière dont la situation va se développer non seulement dans les prochains deux ou trois ans, mais sur la décennie qui vient. »

Le changement de politique a été annoncé par le président lors de l’ouverture du nouveau champ de production de Bovanenkovo dans l’Arctique, lancement qu’il supervisait de sa résidence secondaire.

Pour Putin il faut prendre en compte la demande croissante des marchés, notamment des marchés asiatiques. Rappelons que Gazprom assure presque un quart de la demande européenne de gaz.

La Russie avait des projets d’investir le marché du gaz d’Amérique du Nord jusqu’à ce que le boom du gaz de schiste sur le territoire américain ne fasse chuter les prix à des niveaux historiquement bas.

De plus, l’exportation gazière de Gazprom vers l’Europe commence à être sérieusement en concurrence avec les importations européennes acheminées par bateau, en provenance d’autres pays comme le Qatar.

Réactions et commentaires
Aucun commentaire pour le moment, soyez le premier !
Déposer un commentaire