Le gaz de schiste britannique ne sera pas à moindre coût

gaz de schiste  prix du gaz  royaume-uni  ed davey

Un ancien ministre de l’Energie britannique a déclaré que  l’exploitation  du gaz de schiste argileux peut  sécuriser plus de sources d’énergie mais que cela ne sera pas à bas prix.

De plus, le secrétaire de l’Energie britannique Ed Davey  a annoncé au journal  The  Daily Telegraph que l’on s’attend  à ce que le gouvernement donne  l’approbation au schiste argileux  lorsqu’il dévoilera des plans pour plus de centrales électriques  fonctionnant au gaz en novembre.

Cependant, Londres a suggéré que n’importe quelle nouvelle fracturation hydraulique doit être étroitement contrôlée pour assurer un développement sûr.

L'extraction de schiste argileux a suscité l'interrogation après que Cuadrilla Resources a annoncé l'année dernière avoir  volontairement interrompu l'extraction de gaz de schiste en Angleterre du Nord-Ouest suite aux petits tremblements rapportés près de ces opérations.

L'ancien Ministre De l'Énergie britannique Charles Hendry a averti dans sa colonne du quotidien britannique The Guardian que le gaz de schiste serait avantageux, mais que cela ne présenterait  pas les mêmes avantages  que sur les marchés américains, où une absence d'exportations de gaz garde des prix "artificiellement bas."

"Nous serons peut-être face à un âge d'or pour le gaz, mais n’assurons pas que ce sera bon marché," a-t-il écrit.

Ed Davey a averti la semaine dernière que le gaz de schiste ne sera pas un miracle qui mènera vers une ère d'énergie à moindre coût pour le pays.

"Le gaz de schiste en Amérique du Nord a conduit la population à une méprise concernant les tendances de prix sur le marché à moyen et long terme."

Réactions et commentaires
Aucun commentaire pour le moment, soyez le premier !
Déposer un commentaire