Les réactions face aux décisions prises par les Pays-Bas

Pays-Bas  gaz de schiste  pétrole de schite  Grande-Bretagne  Ressources Cuadrilla

Le gouvernement des Pays-Bas a décidé de retarder l'exploitation du gaz de schiste dans le pays. Certaines collectivités locales saluent cette décision mais regrettent d'une certaine façon que cela ne booste pas plus l'énergie.

Les Pays-Bas restent prudents

Les Pays-Bas ont décidé d'attendre un an et demi de plus pour étudier les effets de la fracturation hydraulique sur l'environnement avant de donner le feu vert à la Ressources Cuadrilla de Grande-Bretagne pour forer des puits d'essai dans la province centrale de Flevoland. Selon le quotidien néerlandais, Volksran, le ministre de l'Environnement, Henk Kamp a adressé une lettre à la Chambre des représentants de la Haye, mercredi 18 septembre 2013, dans laquelle il précise qu'il faut étudier les différents sites de gaz de schiste avant de délivrer les licences. Il espère ainsi que les risques pour l'environnement seront moins nombreux. Le ministre de l'Environnement souhaite également que les élus locaux puissent exercer une plus grande influence sur les conditions de délivrance des licences.

Le gouvernement a pris du retard suite au barrage politique instauré par le Parti du Travail. Ils veulent anéantir l'exploitation du gaz de schiste alors qu'il gagne en popularité. Jan Vos, le leader parlementaire, a déclaré qu'il n'a pas été influencé par le rapport publié par le gouvernement le mois dernier concernant la sécurité du forage du gaz de schiste. Cependant aucune garantie n'a été encore faite concernant l'extraction du gaz de schiste donc c'est sur « cette base [qu'ils ne peuvent] pas accepter le forage ». Le rapport de Witteveen et Bos, Arczdis et Fugro, explique que les risques sont minimes concernant le gaz de schiste mais que pour le pétrole de schiste les risques cumulés seront plus importants puisqu'il faut plus de puits. Pour le moment, les politiques qui sont donc opposés aux exploitations sont ravis de la décision du gouvernement.

Réactions et commentaires
Aucun commentaire pour le moment, soyez le premier !
Déposer un commentaire