La prochaine révolution du gaz de schiste aura surement lieu en Russie

Russie  révolution  Chine  Algérie  Europe  infrastructure  investisseurs  fracturation hydraulique

Le cabinet Wood Mackenzie ltd anticipe que plus de 400 puits d’huile et de gaz de schiste vont être forés en dehors des États-Unis en 2014. La majorité se trouve en Chine, en Russie, en Algérie et en Argentine. L’Europe ne réunit pas les conditions nécessaires à la réalisation d’une véritable révolution en termes d’hydrocarbures non conventionnels.

La Chine prétend rivaliser avec la Russie

La Russie est la seule à avoir les infrastructures, la technologie, l’eau et la politique propre à une véritable révolution énergétique. La Chine est elle aussi sur la voie de l’exploitation, du moins sur le papier. Beijing anticipait l’année dernière une production de 6,6 milliards de mètres cubes de gaz d’ici 2015 et 100 milliards de mètres cubes d’ici 2020. En théorie, la Chine peut rivaliser avec la Russie en termes de développement du gaz de schiste, mais en réalité elle reste loin derrière.

L’Algérie a sa carte à jouer également, le Gouvernement ayant pris des mesures cette année pour attirer les investisseurs. L’Europe n’a théoriquement aucune chance de connaître une révolution énergétique grâce au gaz en raison des divisions qui règnent concernant la technique de la fracturation hydraulique.

Réactions et commentaires
Aucun commentaire pour le moment, soyez le premier !
Déposer un commentaire