Pas de décision sur la fracturation hydraulique aux Pays-Bas avant 18 mois

fracturation hydraulique  pays-bas  exploitation  gaz de schiste  Henk Kamp  décision gouvernementale  exploration  réserves

Le ministre des Affaires Economiques des Pays-Bas, Henk Kamp, a annoncé jeudi 19 septembre au parlement qu'aucune décision concernant l'autorisation ou l'interdiction d'utiliser la technique de fracturation hydraulique sur le sol du pays ne sera prise avant un an et demi.

Attente des résultats d'études complémentaires

Henk Kamp a décidé de jouer la carte de la sécurité alors que le pays se divise entre opposants et soutiens au gaz de schiste. Pour l'instant aucun permis d'exploitation ne sera accordé aux compagnies pétrolières.

Le gouvernement veut attendre les résultats de l'exploration des trois zones susceptibles de renfermer du gaz et du pétrole de schiste. Cette exploration devrait durer encore 18 mois et ce n'est qu'à ce moment là qu'une décision sera prise.

Ce temps supplémentaire sera également utilisé pour créer un débat avec les communautés locales et pour se pencher sur les techniques de fracturation alternatives à la technique de fracturation hydraulique.

L'exploration des trois zones est actuellement menée par la compagnie pétrolière britannique Cuadrilla Resources.

Réactions et commentaires
Aucun commentaire pour le moment, soyez le premier !
Déposer un commentaire