Le bras de fer Batho vs Montebourg continue

Arnaud Montebourg  Delphine Batho  gaz de schiste  exploration

Ce n’est pas une surprise, le ministre du redressement productif Arnaud Montebourg a suggéré mardi 19 février vouloir confier à une société publique la recherche sur les techniques d’extraction  du gaz de schiste.

A l’Assemblée Nationale, le ministre du redressement productif s’est dévoilé être en faveur de l’expérimentation technologique sur le territoire français, en précisant que cela faerait partie des alternatives contrant la fracturation hydraulique, il aura toutefois souligné que l’expérimentation se fasse sous le contrôle du gouvernement et du Parlement. 

Avec plus de 5 milliards de mètres cubes selon une estimation faite par un institut américain, cette richesse française devrait être exploitée auront été les mots de l’ancien premier ministre Michel Rocard  qui aurait lui-même déclaré que la France serait un pays « béni des dieux ».

Il s’agit d’une initiative qui ne plait pas à tout le monde et surtout pas à la ministre de l’écologie, du développement durable et de l’énergie Delphine Batho qui aura déclaré lors d’un entretien pour le journal le «Progrès» mardi à Lyon son mécontentement à l’occasion de plusieurs salons consacrés à l’énergie renouvelable.

La ministre se déclare au contraire réticente au financement public des études qui porteraient sur des techniques alternatives à la fracturation hydraulique. « Je considère que les compagnies pétrolières ont les moyens de financer elles-mêmes leurs propres recherches sur les techniques de forage » aura-t-elle déclaré.
 

Réactions et commentaires
Aucun commentaire pour le moment, soyez le premier !
Déposer un commentaire