Un gouvernement pro gaz de schiste au Royaume-Uni ?

royaume-uni  david cameron  remaniement ministériel  gaz de schiste

Le remaniement ministériel effectué mardi 4 septembre par le premier ministre britannique David Cameron pourrait être un signal fort adressé à l'industrie du gaz et du pétrole du Royaume-Uni. Une stratégie qui passerait par deux nouveaux ministres.

Lors du remaniement ministériel de début septembre, parmi les divers changements que David Cameron a effectués, deux ont été remarqués car ils semblent tourner la page d'un gouvernement  écologiste vers un gouvernement plus axé sur les hydrocarbures.

Alors que le gouvernement avait mis un frein au gaz de schiste l'année dernière à cause des problèmes environnementaux, la nomination de Owen Paterson au poste de ministre de l'environnement pourrait entraîner une reprise de l'exploitation du gaz de schiste sur l'île de Sa Majesté.

Owen Paterson, membre du parti de David Cameron, est reconnu pour son appui au gaz de schiste et notamment concernant l'exploitation du gisement en Irlande du Nord. Il viserait, ainsi faisant,  la baisse du prix du gaz et l'indépendance énergétique.

La seconde raison pour laquelle le gouvernement semble avoir tourné la page est la nomination de John Hayes au ministère de l'Energie. Il prend par là la place de Charles Hendry.

Bien que le néo ministre de l'Energie ait annoncé qu'aucune décision sur le gaz de schiste n'est parmi ses priorités, il a affirmé que le Royaume-Uni ne peut pas ignorer l'ipact du gaz de schiste sur l'économie et l'énergie américaines.

Le gaz de schiste pourrait donc bien être exploité dans le pays d'autant plus que John Hayes a toujours été un fervent opposant aux fermes éoliennes qu'il ne considère pas fiables et donc qui nécessiteront toujours des centrales traditionnelles en guise de garantie.

Réactions et commentaires
Aucun commentaire pour le moment, soyez le premier !
Déposer un commentaire