Exploitation en Europe

Galles  Cuadrilla  Williams  Glamorgan

Le Pays de Galles à la conquête du gaz de schiste

En accord avec les pouvoirs locaux, des compagnies énergétiques vont mener explorer le sous-sol gallois où d’importantes réserves en gaz de schiste sont censées se trouver.

Lire la suite
Pologne  Royaume-Uni  réglementation  Union européenne  fracturation hydraulique

Le Royaume-Uni et la Pologne, nouveaux alliés pour l'exploitation du gaz de schiste en Europe

La Pologne et le Royaume-Uni pourraient former une nouvelle alliance pour défendre leurs droits à l’exploration du gaz de schiste en dépit des réticences européennes relatives à la technique de la fracturation hydraulique.

Lire la suite
Europe  emploi  recettes  étude

Le gaz de schiste pourrait créer un million d’emplois en Europe

L’étude commandée par l’Association internationale des producteurs de gaz et de pétrole a été rendue publique et devrait faire couler beaucoup d’encre au cours des prochaines semaines. 

Lire la suite
Pologne  gouvernement  premier ministre  changement  Donald Tusk  dommages

L’exploitation active du gaz de schiste repartirait en Pologne ?

Le gaz de schiste pourrait bien couler à flots en Pologne, à la suite d’un changement de politique de la part du Gouvernement. Le nouveau Premier ministre a l’intention de développer activement le gaz de schiste dans le pays.

Lire la suite
Russie  révolution  Chine  Algérie  Europe  infrastructure  investisseurs  fracturation hydraulique

La prochaine révolution du gaz de schiste aura surement lieu en Russie

Le cabinet Wood Mackenzie ltd anticipe que plus de 400 puits d’huile et de gaz de schiste vont être forés en dehors des États-Unis en 2014. La majorité se trouve en Chine, en Russie, en Algérie et en Argentine. L’Europe ne réunit pas les conditions nécessaires à la réalisation d’une véritable révolution en termes d’hydrocarbures non conventionnels.

Lire la suite
Pays-Bas  gaz de schiste  pétrole de schite  Grande-Bretagne  Ressources Cuadrilla

Les réactions face aux décisions prises par les Pays-Bas

Le gouvernement des Pays-Bas a décidé de retarder l'exploitation du gaz de schiste dans le pays. Certaines collectivités locales saluent cette décision mais regrettent d'une certaine façon que cela ne booste pas plus l'énergie.

Lire la suite
<3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 >

Des gisements de gaz de schiste existent en Europe et sont répartis sur plusieurs bassins. On compte le Danemark, la Suède et l’Angleterre au Nord, dans le Centre l’Allemagne et Autriche. A l'Est, on dénombre  la Pologne, l’Ukraine, la Bulgarie, la Hongrie et la Roumanie. Enfin la France et l’Espagne regroupent les réserves du bassin sudiste de l’Europe.

De nombreux pays ont déjà choisi d’exploiter leurs gisements, tandis que d’autres ont gelé toute exploration, attendant le résultat d’études scientifiques sur l’impact environnemental plus poussées.

Parmi tous les pays cités, c’est la Pologne qui fait figure de moteur européen pro-schiste et a fait de l’exploitation de son bassin une priorité dans ses enjeux énergétiques, malgré ses étroites relations avec la Russie, propriétaire d’immenses ressources minières. Les Polonais envisagent même une exploitation commerciale de ses gisements à l’horizon 2014.

En France ou en Bulgarie, l’extraction du gaz de schiste par fracturation hydraulique est interdite, alors que, dans le même temps, le Royaume-Uni et l’Allemagne ont connu des problèmes de pollution après des forages. Ce sont les raisons d’une éternelle remise en cause de ces explorations, mais il n’existe aujourd’hui pas de directives globales de la part des institutions européennes qui établissant un quelconque code minier européen.