Exploitation en Europe

gaz de schiste

Gaz de schiste au Royaume-Uni : où va le pays ?

Soufflant le chaud et le froid sur le développement du gaz de schiste en Angleterre, les autorités nationales et locales ne s'accordent pas. Cuadrilla, société énergétique britannique, qui avait été autorisée dans un premier temps à lancer des opérations de forage dans le nord du pays vient de se voir contrainte d'arrêter toute tentative de fracturation hydraulique. En cause, le véto opposé par le Comté de Lancashire au niveau local. 

Lire la suite
Gaz de schiste en Angleterre : un premier forage lancé

Gaz de schiste en Angleterre : un premier forage lancé

La société britannique Cuadrilla vient de voir sa demande de forage d'un puits de gaz de schiste tout juste autorisée. Si cette exploitation dans le nord-ouest du pays est une première, l'industrie essuie cependant les plâtres dans le reste du Royaume-Uni où la législation au niveau local est pour le moment complexe et lente à appliquer.

Lire la suite
Gaz de schiste  Europe

Le Gaz de schiste en Europe : où en est-on ?

L'Union Européenne est divisée sur la question du gaz de schiste, car si elle n'est pas contre, elle place son exploitation sous conditions. Le respect des règles sur l'environnement est ainsi le principe majeur mis en avant. Depuis le début du mois d'Avril, 5 états font parler d'eux quant à leur souhait de démarrer ou de poursuivre l'exploitation.

Lire la suite
Gaz de schiste  Royaume-Uni

Au Royaume-Uni, l'ancien ministre Tim Yeo plaide en faveur du gaz de schiste

Dans une interview récente accordée à un journal britannique, l'ancien ministre conservateur détaille les raisons selon lesquelles l'exploitation du gaz de schiste est une piste à privilégier pour le Royaume-Uni. 

Lire la suite
Allemagne  Fracturation hydraulique  Gaz de schiste

Allemagne : la fracturation hydraulique acceptée

Alors que l’Europe reste globalement réservée par rapport à l’exploitation du gaz de schiste, l’Allemagne vient de faire un grand pas en avant en autorisant sur son sol la fracturation hydraulique. Elle devient ainsi l’un des tous premiers pays du vieux continent à accepter l’extraction de ce gaz sur son sol.

Lire la suite
CHCN  France  Gaz de schiste

Les pro-gaz de schiste français se mobilisent

Alors que l’Europe, et en particulier la France, reste largement défavorable à l’exploitation du gaz de schiste, les grands groupes industriels de l’Hexagone ont décidé de se rassembler pour se faire entendre. Et “mettre fin à l’obscurantisme”.

Lire la suite
1 2 3 4 5 6 7 8 9 >

Des gisements de gaz de schiste existent en Europe et sont répartis sur plusieurs bassins. On compte le Danemark, la Suède et l’Angleterre au Nord, dans le Centre l’Allemagne et Autriche. A l'Est, on dénombre  la Pologne, l’Ukraine, la Bulgarie, la Hongrie et la Roumanie. Enfin la France et l’Espagne regroupent les réserves du bassin sudiste de l’Europe.

De nombreux pays ont déjà choisi d’exploiter leurs gisements, tandis que d’autres ont gelé toute exploration, attendant le résultat d’études scientifiques sur l’impact environnemental plus poussées.

Parmi tous les pays cités, c’est la Pologne qui fait figure de moteur européen pro-schiste et a fait de l’exploitation de son bassin une priorité dans ses enjeux énergétiques, malgré ses étroites relations avec la Russie, propriétaire d’immenses ressources minières. Les Polonais envisagent même une exploitation commerciale de ses gisements à l’horizon 2014.

En France ou en Bulgarie, l’extraction du gaz de schiste par fracturation hydraulique est interdite, alors que, dans le même temps, le Royaume-Uni et l’Allemagne ont connu des problèmes de pollution après des forages. Ce sont les raisons d’une éternelle remise en cause de ces explorations, mais il n’existe aujourd’hui pas de directives globales de la part des institutions européennes qui établissant un quelconque code minier européen.