Exploitation en Europe

Royaume-Uni  gaz de schiste  leader européen  marché énergétique

Le Royaume-Uni, leader européen du gaz de schiste ?

Selon un comité gouvernemental, le Royaume-Uni pourrait être, en matière de développement du gaz de schiste, le leader européen.

Lire la suite
Parlement Européen  gaz de schiste  vote  amendement

Le Parlement Européen rejette un moratoire sur le gaz de schiste

Hier, mercredi 21 novembre 2012, le Parlement Européen s’est réuni pour étudier, entre autres, la question du gaz de schiste et de son exploitation en Europe. Une réunion qui fait suite à celle de mardi, simple débat, durant laquelle aucune mesure n’avait été prise.

Lire la suite
Pologne  François Hollande  Waldemar Pawlak  gaz de schiste

Le premier ministre polonais parle gaz de schiste avec François Hollande

En visite en Pologne, le président de la République française a promu les qualités des réacteurs nucléaires français ; la Pologne veut en effet se créer un parc nucléaire afin d’acquérir l’indépendance énergétique. De son côté, le premier ministre polonais a vanté les mérites du gaz de schiste.

Lire la suite
Pologne  PGNiG  gisement  gaz de schiste

Pologne : PGNiG découvre un nouveau gisement

Alors que la Pologne commence son exploitation du gaz de schiste afin de gagner en indépendance énergétique face à GazProm, un nouveau gisement a été découvert sur son territoire.

Lire la suite
royaume-uni  gaz de schsite  production commerciale  extraction

Royaume-Uni : pas de production commerciale avant 5 ans

Selon Richard Smead, consultant en énergie chez Naviguant Consulting, les problèmes liés à la géologie du Royaume-Uni pourraient retarder le début de la production commerciale de gaz de schiste du pays.

Lire la suite
Gaz de schiste  valeur  royaume-uni  estimation

1.800 milliards d’euros en gaz de schiste dans le sous-sol britannique

Le gouvernement du Royaume-Uni a commissionné à l’agence géologique britannique une nouvelle étude sur les réserves de gaz de schiste du pays. Ce rapport, qui devrait être publié ce mois-ci ou le mois prochain, montrerait que les réserves sont largement plus grandes qu’initialement estimé.

Lire la suite

Des gisements de gaz de schiste existent en Europe et sont répartis sur plusieurs bassins. On compte le Danemark, la Suède et l’Angleterre au Nord, dans le Centre l’Allemagne et Autriche. A l'Est, on dénombre  la Pologne, l’Ukraine, la Bulgarie, la Hongrie et la Roumanie. Enfin la France et l’Espagne regroupent les réserves du bassin sudiste de l’Europe.

De nombreux pays ont déjà choisi d’exploiter leurs gisements, tandis que d’autres ont gelé toute exploration, attendant le résultat d’études scientifiques sur l’impact environnemental plus poussées.

Parmi tous les pays cités, c’est la Pologne qui fait figure de moteur européen pro-schiste et a fait de l’exploitation de son bassin une priorité dans ses enjeux énergétiques, malgré ses étroites relations avec la Russie, propriétaire d’immenses ressources minières. Les Polonais envisagent même une exploitation commerciale de ses gisements à l’horizon 2014.

En France ou en Bulgarie, l’extraction du gaz de schiste par fracturation hydraulique est interdite, alors que, dans le même temps, le Royaume-Uni et l’Allemagne ont connu des problèmes de pollution après des forages. Ce sont les raisons d’une éternelle remise en cause de ces explorations, mais il n’existe aujourd’hui pas de directives globales de la part des institutions européennes qui établissant un quelconque code minier européen.