Exploitation en Europe

Total  Pologne  gaz de schiste  ExxonMobil

Total va extraire seule le gaz de schiste en Pologne

La Pologne est le centre névralgique du débat sur le gaz de schiste en Europe puisqu’elle est le premier pays à avoir lancé un véritable projet d’exploitation industrielle à long terme. La compagnie française Total est aux premières lignes dans ce projet d’indépendance énergétique.

Lire la suite
Union Européenne  gaz de schiste  consultation publique  débat

La consultation publique sur le gaz de schiste par l’Union Européenne

Dans sa volonté d’établir une ligne directrice sur le gaz de schiste pour l’ensemble de l’Union Européenne alors que les pays ont des vues divergentes sur le gaz de schiste, l’UE a lancé une consultation publique.

Lire la suite
Pologne  prévisions  gaz de schiste  prospection

Etat de la prospection du gaz de schiste en Pologne

Le ministère de l'Environnement polonais a dévoilé l'état des travaux de prospection du gaz de schiste en Pologne, pays où le projet d'exploitation du schiste est le plus avancé en Europe.

Lire la suite
importation  Etats-Unis  gaz de schiste  Europe

L’Europe est intéressée par l’importation du gaz de schiste américain

La Commission Energie européenne s’est prononcée en faveur de l’importation de gaz de schiste en provenance des Etats-Unis et réclame que ces importations ne s’ouvrent pas seulement aux membres de l’Otan mais à toute l’Union Européenne.

Lire la suite
Commission européenne  consultation publique  gaz de schiste  Union européenne

La Commission européenne ouvre une consultation publique sur le gaz de schiste

Une consultation publique sur les gaz de schiste et tout autre gaz non conventionnel a été lancée par la Commission européenne. Tout organisme ou personne intéressée pourra s’exprimer jusqu’au 20 mars 2013.

Lire la suite
Arnaud Montebourg  Delphine Batho  Thierry Tuot  Code minier

Réforme du Code minier : la France se prépare aux gaz de schiste

Arnaud Montebourg et Delphine Batho ont réquisitionné une commission qui travaille depuis un mois et demi sur la réforme du Code minier afin de mettre la France sur la voie de l’exploitation des gaz de schiste.

Lire la suite

Des gisements de gaz de schiste existent en Europe et sont répartis sur plusieurs bassins. On compte le Danemark, la Suède et l’Angleterre au Nord, dans le Centre l’Allemagne et Autriche. A l'Est, on dénombre  la Pologne, l’Ukraine, la Bulgarie, la Hongrie et la Roumanie. Enfin la France et l’Espagne regroupent les réserves du bassin sudiste de l’Europe.

De nombreux pays ont déjà choisi d’exploiter leurs gisements, tandis que d’autres ont gelé toute exploration, attendant le résultat d’études scientifiques sur l’impact environnemental plus poussées.

Parmi tous les pays cités, c’est la Pologne qui fait figure de moteur européen pro-schiste et a fait de l’exploitation de son bassin une priorité dans ses enjeux énergétiques, malgré ses étroites relations avec la Russie, propriétaire d’immenses ressources minières. Les Polonais envisagent même une exploitation commerciale de ses gisements à l’horizon 2014.

En France ou en Bulgarie, l’extraction du gaz de schiste par fracturation hydraulique est interdite, alors que, dans le même temps, le Royaume-Uni et l’Allemagne ont connu des problèmes de pollution après des forages. Ce sont les raisons d’une éternelle remise en cause de ces explorations, mais il n’existe aujourd’hui pas de directives globales de la part des institutions européennes qui établissant un quelconque code minier européen.