Exploitation en Europe

Poutine  gazprom  gaz de schiste  extraction  russie  marché

Poutine veut « suivre la question » gaz de schiste

La Russie va-t-elle suivre les Etats-Unis et la Chine dans le boom du gaz de schiste ? On n'en sait encore rien. Mais si Gazprom ne croit pas en cette ressource, le président Vladimir Poutine ne lui tourne pas le dos.

Lire la suite
gaz de schiste  europe  commission  france  bulgarie  grande bretagne  pologne  par rabbitte  union européenne  Günther Oettinger  débat  états-unis  effets  développement

Le gaz de schiste peut changer la donne

Une discussion a eu lieu entre les différents ministres de l'énergie européens à propos de l'huile et du gaz de schiste. Le débat a essentiellement tourné autour des effets que cette nouvelle énergie a eu sur les Etats-Unis et pourrait avoir en Europe.

Lire la suite
Genève  gaz de schsite  motion  écologie  les verts  canton

Le canton de Genève va-t-il renoncer au gaz de schiste ?

Au-delà des Alpes la question du gaz de schiste intéresse le Canton de Genève. Si l'intérêt pour cette énergie est croissant, les élus semblent plus réticents et ont déposé une motion afin de demander la renonce définitive au gaz de schiste.

Lire la suite
gazprom  gaz de schiste  huile de schiste  PIB  académie russe  inquiétude  exportations  prix

L’Académie russe des Sciences s’inquiète des effets du gaz de schiste sur le PIB du pays

La Russie serait-elle vraiment menacée par le boom du gaz de schiste aux USA et dans les autres pays du monde ? Pour la première fois un organe scientifique russe estime que oui. Et les effets seraient catastrophiques pour le PIB et les exportations du géant de l’Est.

Lire la suite
gaz de schiste  PS  France  fracturation hydraulique

L’exploitation de gaz de schiste désavouée par le PS

Le Parti socialiste français, actuellement au pouvoir, a entériné son désir de ne pas exploiter les gaz de schistes dans un document de Laurence Rossignol, secrétaire nationale à l’écologie et au développement durable.

Lire la suite
Royaume-Uni  George Osborne  gaz de schiste  impôts

George Osborne aidera le développement du gaz de schiste au Royaume-Uni

Le Chancelier de l'Echiquier a dévoilé divers projets visant à aider le développement de l’extraction du gaz de schiste sur le territoire britannique. Il vise, notamment, à réduire les taxes qui pèsent sur l’industrie et à donner des aides financières aux communautés concernées par les forages.

Lire la suite

Des gisements de gaz de schiste existent en Europe et sont répartis sur plusieurs bassins. On compte le Danemark, la Suède et l’Angleterre au Nord, dans le Centre l’Allemagne et Autriche. A l'Est, on dénombre  la Pologne, l’Ukraine, la Bulgarie, la Hongrie et la Roumanie. Enfin la France et l’Espagne regroupent les réserves du bassin sudiste de l’Europe.

De nombreux pays ont déjà choisi d’exploiter leurs gisements, tandis que d’autres ont gelé toute exploration, attendant le résultat d’études scientifiques sur l’impact environnemental plus poussées.

Parmi tous les pays cités, c’est la Pologne qui fait figure de moteur européen pro-schiste et a fait de l’exploitation de son bassin une priorité dans ses enjeux énergétiques, malgré ses étroites relations avec la Russie, propriétaire d’immenses ressources minières. Les Polonais envisagent même une exploitation commerciale de ses gisements à l’horizon 2014.

En France ou en Bulgarie, l’extraction du gaz de schiste par fracturation hydraulique est interdite, alors que, dans le même temps, le Royaume-Uni et l’Allemagne ont connu des problèmes de pollution après des forages. Ce sont les raisons d’une éternelle remise en cause de ces explorations, mais il n’existe aujourd’hui pas de directives globales de la part des institutions européennes qui établissant un quelconque code minier européen.