Exploitation en Europe

République Tchèque  gaz de schiste  petr necas  exploitation  réglementation  énergie

Le gaz de schiste en République Tchèque « n'est pas à l'ordre du jour »

Le premier ministre Tchèque, Petr Necas, a déclaré hier mercredi 22 mai après le sommet européen sur l'Energie qui se tient à Bruxelles que l’exploitation du gaz de schiste en République Tchèque n'était pas à l'ordre du jour.

Lire la suite
uzbekistan

Les sites de traitement de l'huile de schiste en Uzbekistan pour 2016

La Compagnie nationale de holding de l'Uzbekistan va commander une installation de traitement d'huile de schiste basé sur le gisement de Sangruntau pour fin 2015.

Lire la suite
pétrole  schiste  gaz  europe  futur  ukraine  pologne  étude

Dans 12 ans, 45 % du pétrole produit en Europe pourrait être issu du schiste

Le cabinet d'études économiques et stratégiques A.T. Kearney semble convaincu du boom du gaz de schiste en Europe alors que l'appréciation de cette ressource diverge selon les états et les bords politiques. Pour eux, en 2035 l'importance du gaz de schiste dans la production européenne sera très forte.
 

Lire la suite
pologne  piotr wozniak  ressources  gaz de schiste  investissement  étranger  lobby

Le gouvernement polonais veut-il garder le gaz de schiste pour son pays ?

La Pologne, premier pays européen à avoir lancé une campagne de prospection et d'extraction de gaz de schiste sur son territoire en vue d'une exploitation commerciale de cette ressource pourrait être en train de se mettre elle-même les bâtons dans les roues. Une note confidentielle dévoilée par un journal local irait dans ce sens.

Lire la suite
Oettinger : le gaz de schiste peut endiguer les prix de Gazprom

Oettinger : le gaz de schiste peut endiguer les prix de Gazprom

Le développement du gaz de schiste en Europe pourrait aider le continent à obtenir de meilleurs accords de la part de leurs actuels fournisseurs, le géant russe Gazprom, a déclaré le représentant de la Commission européenne énergétique Guenther Oettinger vendredi 10 mai.

Lire la suite
Pologne  marathon oil  san leon energy  gaz de schiste  europe  investissement  projets  abandon

Les compagnies Nord-Américaines désertent le gaz de schiste polonais

La Pologne, pays d'Europe qui s'est lancé le plus rapidement et sûrement dans la recherche de gaz de schiste, ses réserves estimées étant les plus importantes du continent, voit doucement les compagnies engagées dans des projets d'exploration et exploitation rebrousser chemin. Le boom du gaz de schiste polonais pourrait être compromis.

Lire la suite

Des gisements de gaz de schiste existent en Europe et sont répartis sur plusieurs bassins. On compte le Danemark, la Suède et l’Angleterre au Nord, dans le Centre l’Allemagne et Autriche. A l'Est, on dénombre  la Pologne, l’Ukraine, la Bulgarie, la Hongrie et la Roumanie. Enfin la France et l’Espagne regroupent les réserves du bassin sudiste de l’Europe.

De nombreux pays ont déjà choisi d’exploiter leurs gisements, tandis que d’autres ont gelé toute exploration, attendant le résultat d’études scientifiques sur l’impact environnemental plus poussées.

Parmi tous les pays cités, c’est la Pologne qui fait figure de moteur européen pro-schiste et a fait de l’exploitation de son bassin une priorité dans ses enjeux énergétiques, malgré ses étroites relations avec la Russie, propriétaire d’immenses ressources minières. Les Polonais envisagent même une exploitation commerciale de ses gisements à l’horizon 2014.

En France ou en Bulgarie, l’extraction du gaz de schiste par fracturation hydraulique est interdite, alors que, dans le même temps, le Royaume-Uni et l’Allemagne ont connu des problèmes de pollution après des forages. Ce sont les raisons d’une éternelle remise en cause de ces explorations, mais il n’existe aujourd’hui pas de directives globales de la part des institutions européennes qui établissant un quelconque code minier européen.