Exploitation en Europe

exploitation  extraction  gaz de schiste  gaz  Royaume-Unis  Britannique  Angleterre  Ed Davey

Les changements climatiques liés au gaz de schiste

L'extraction du gaz de schiste peut avoir certains impacts sur le climat. Le ministre britannique de l'Energie et du Changement climatique, Ed Davey, affirme, lundi 9 septembre 2013, que les changements climatiques du Royaume-Uni ne seront pas mis en danger.

Lire la suite
Royaume-Uni  Geoges Osborne  Offshore Europe  chancelier de l'Echiquier  gaz de schiste

Offshore Europe : le chancelier britannique soutient le gaz de schiste

Georges Osborne, chancelier de l’Echiquier c’est-à-dire le ministre chargé des finances et du trésor, a réitéré son soutien, mardi 3 septembre 2013, au gouvernement britannique pour le développement des ressources en gaz de schiste lors de la conférence Offshore Europe.

Lire la suite
gaz de schiste  royaume-uni  londres  Lord Stern  David Cameron

Gaz de schiste : Lord Stern contre David Cameron

Le Premier ministre anglais, David Cameron, tente de faire changer les opinions en expliquant que le gaz de schiste va permettre de baisser les prix du gaz. Cependant, Lord Nicholas Stern, économiste qui a mené une revue sur les aspects économiques du réchauffement climatique, maintient que cette annonce est sans fondement.

Lire la suite
Grande-Bretagne  Cuadrilla Resources  gaz de schiste  gèle  pétrole

Grande-Bretagne : le plan de forage pour le gaz de schiste est gelé

La décision a été prise mardi 3 septembre 2013 : geler les futurs plans de forage sur le site d'exploration pétrolière, à Balcombe en Angleterre. Des protestations ont eu lieu deux semaines auparavant sur le site, pour les militants, cette décision est un signe de victoire.

Lire la suite
Pologne  gaz de schiste  extraction  exploitation

Exploitation du gaz de schiste par la Pologne

En Pologne, la société Lane Energy, une filière de l'américain Conoco Philips, a débuté l'extraction du gaz de schiste, le mercredi 28 août 2013.

Lire la suite
Pays-BAs  exploitation  gaz de schiste  Kamp  décision rapport technique  autorisation  interdiction  europe  hydrocarbures non conventionnels

Pays-Bas : la porte reste ouverte au gaz de schiste

La décision du gouvernement des Pays-Bas concernant une possible exploitation des hydrocarbures non conventionnels va être reportée, a déclaré ce même gouvernement le 26 août 2013. De fait, la porte reste ouverte à une possible exploitation du gaz de schiste dans le pays.

Lire la suite
<5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 >

Des gisements de gaz de schiste existent en Europe et sont répartis sur plusieurs bassins. On compte le Danemark, la Suède et l’Angleterre au Nord, dans le Centre l’Allemagne et Autriche. A l'Est, on dénombre  la Pologne, l’Ukraine, la Bulgarie, la Hongrie et la Roumanie. Enfin la France et l’Espagne regroupent les réserves du bassin sudiste de l’Europe.

De nombreux pays ont déjà choisi d’exploiter leurs gisements, tandis que d’autres ont gelé toute exploration, attendant le résultat d’études scientifiques sur l’impact environnemental plus poussées.

Parmi tous les pays cités, c’est la Pologne qui fait figure de moteur européen pro-schiste et a fait de l’exploitation de son bassin une priorité dans ses enjeux énergétiques, malgré ses étroites relations avec la Russie, propriétaire d’immenses ressources minières. Les Polonais envisagent même une exploitation commerciale de ses gisements à l’horizon 2014.

En France ou en Bulgarie, l’extraction du gaz de schiste par fracturation hydraulique est interdite, alors que, dans le même temps, le Royaume-Uni et l’Allemagne ont connu des problèmes de pollution après des forages. Ce sont les raisons d’une éternelle remise en cause de ces explorations, mais il n’existe aujourd’hui pas de directives globales de la part des institutions européennes qui établissant un quelconque code minier européen.