Le gaz de schiste à l’aube d’une grande révolution en Chine

Chine  Shell  exploitation  puits

La Chine est à la recherche perpétuelle de nouvelles sources d’énergie. Les explorations se multiplient dans un pays qui ne compte à l’heure actuelle que 100 puits. Deux groupes pétroliers – la China Petroleum & Chemical Corp et la Royal Dutch Shell – sont les mieux placés sur ce marché porteur. 

Dans les pas des Etats-Unis ?

100 puits ont été forés en Chine à des fins d’exploitation du gaz de schiste. C’est 400 fois moins que le leader mondial américain qui a déjà foré 40 000 puits sur son territoire. Le potentiel chinois reste donc maximal et deux compagnies en pointe sur le dossier du gaz de schiste en Chine comptent bien mettre un coup d’accélérateur.

Le gouvernement chinois, grand planificateur dans l’âme, a pour objectif de produire 6,5 millions de mètres cubes dès 2015 et entre 60 et 100 millions de mètres cubes d’ici à 2020. Les sociétés pétrolières vont donc être mises à contribution et sont par ailleurs encouragées à développer leurs activités sur le territoire chinois. Même si les investisseurs étrangers restent très encadrés dans le pays, les autorités souhaitent attirer un nombre plus grand de partenaires économiques et libéralisent quelque peu le monde des affaires. Le gaz de schiste sera certainement un des principaux secteurs à bénéficier de cette politique. 

Réactions et commentaires
Aucun commentaire pour le moment, soyez le premier !
Déposer un commentaire