Le Japon pourrait ne pas être sauvé par le gaz de schiste américain

Japon  gaz de schiste  importation  électricité

En pleine crise énergétique et économique depuis la catastrophe de Fukushima survenue en mars 2011, le Japon compte sur le boom américain du gaz de schiste et sur les changements du marché mondial de l’énergie pour retrouver un équilibre budgétaire et énergétique. Mais il y a un risque que cela ne suffise pas.

A la suite de la fermeture de ses réacteurs nucléaires, le Japon a augmenté ses importations d’hydrocarbures afin de produire l’électricité qui lui sert. Mais ce pétrole et ce gaz ont un coût et la balance importations/exportations du pays du Soleil Levant a été déséquilibrée.

Malgré cela, le Japon continue de croire au prix bas du gaz de schiste américain, les USA se rapprochant de plus en plus du statut d’exportateur. Des investissements pour l’évènement du gaz sont faits un peu partout dans le pays, comme le montre la récente annonce de la compagnie électrique Chukogu Electric Power qui veut convertir l’unité N°1 de la centrale à pétrole de Tamashima en centrale à gaz d’ici avril 2014.

Si le gouvernement japonais a annoncé des aides pour l’investissement dans le gaz pour près de 10,5 milliards de dollars parce que ces investissements pourraient réduire de 40% le prix du gaz importé, cet avantage serait réduit à 10% une fois ajouté le prix du transport.

Pour Toshinori Ito, président du cabinet Ito Research and Advisory, « la révolution du gaz de schiste est une illusion » ce qui n’empêche pas plusieurs compagnies de faire des investissements dans ce domaine énergétique.

Le Japon importe actuellement un tiers de l’ensemble de la production mondiale de gaz pour environ 7% du PIB. Avec une hausse depuis janvier 2011 de près de 77% du prix du gaz, le Japon cherche des solutions plus avantageuses.

Réactions et commentaires
L'ONG Green Cross vient de sortir un rapport sur les gaz de schiste, qui démontre que l'extraction du gaz de schiste n'est pas rentable si elle paye les dégâts causés à l'environnement et les risques pour la santé.

Encore un élément qui va dans le sens de cet article.
zecite | Le 26 mars 2013 à 10:39:28
Déposer un commentaire