La Jordanie décidée à développer son potentiel de schiste

Jordanie  huile de schiste  développement  hachémite

Les importations annuelles de la Jordanie sont estimée à près de 4 milliards de dollars ce qui pousse la dynastie Hachémite à regarder de plus en plus vers les réserves de gaz et huile de schiste que le pays a dans son sous-sol.

La Jordanie serait, d’après les estimations des géologues internationaux, le quatrième pays au monde en termes de réserves d’huile  de schiste, estimées entre 40 et 70 milliards de tonnes.

Près de 60%d e la surface du pays serait concernée par ces réserves que la société Jordan Mining and Energy, une des trois sociétés qui détiennent un permis d’exploitation du schiste, estime être équivalentes à 100 milliards de barils de pétrole.

« A cause d’une économie faible, un manque d’infrastructures pour l’importation et une faible réserve domestique d’énergie, la forte dépendance de la Jordanie vis-à-vis des importations de ses voisins a laissé le royaume dans une situation précaire » a remarqué le cabinet de consultants américain Stratfor.

Le développement du gaz de schiste devrait permettre au royaume de Jordanie de faire baisser le coût de production de l’huile de schiste, estimé à 65 dollars le baril actuellement.

Mais le développement de l’extraction va prendre du temps. Le Royaume compte investir près de 20 milliards de dollars dans le schiste dans les années à venir, en particulier dans le cadre de partenariats comme avec Royal Dutch Shell.

Réactions et commentaires
Aucun commentaire pour le moment, soyez le premier !
Déposer un commentaire