Fracturation : les directives de l’ACPP contre les risques sismiques

tremblement  sismique  fracturation  risque

L’ACPP (Association canadienne des producteurs pétroliers) vient de publier les nouvelles directives par rapport aux risques de tremblement de terre associés à la technique d’extraction par fracturation hydraulique, nécessaire à l’exploitation du gaz de schiste.

Il y a trois mois, une étude de la Commission du pétrole et du gaz de la Colombie-Britannique révélait que la fracturation hydraulique aurait pu être la cause d’une série de petits tremblements de terre qui ont eu lieu dans le Nord Est de la province entre 2009 et 2011.

C’est en réponse à ces risques sismiques que l’ACPP vient de publier différentes directives à suivre. Le texte encourage à évaluer avant tout les risques de tremblements de terre, à l’aide des données existantes et en s’informant auprès des exploitants locaux.

Si les compagnies se rendent compte qu’elles se situent dans une région à risque, l’ACPP leur demande d’en tenir compte dans le choix de l’emplacement des puits, ainsi que de mettre en place des procédures de surveillance adéquats.

Les employés devraient également suivre une formation en conséquence, pour qu’ils soient habilités à suspendre l’activité des puits en cas de problème. Les compagnies devraient mettre en œuvre des plans d’urgence en cas d’activités sismiques.

Réactions et commentaires
Aucun commentaire pour le moment, soyez le premier !
Déposer un commentaire