La perte d'intérêt pour les sables bitumineux pourrait faire le bonheur de la Colombie-Britannique

schiste  alberta  colombie britannique  canada  investissement  gaz de schiste  montney

Les sables bitumineux perdent de l'intérêt pour les compagnies pétrolières. En Alberta, Marathon Oil a annoncé la vente de 20 % de ses parts dans un projet d'extraction de pétrole à partir de ces sables. Mais ailleurs au Canada on attend les retours positifs de ces changements d'objectifs. En particulier, la Colombie-Britannique pourrait attirer plus d'investisseurs que prévu.

La Colombie-Britannique pourrait voir des investisseurs de qualité s'intéresser aux gisements de schiste de son sous-sol. De plus en plus d'acteurs de l'industrie pétrolière tentent d’acquérir des parts dans des projets d'extraction de gaz de schiste.

En Colombie-Britannique, c'est le gisement de Montney qui intéresse le plus les investisseurs. En 2012, quelques 12 milliards de dollars d'investissements ont été effectués dans des projets d'extraction de ce gisement.

A l'heure actuelle, 340.000 acres de terrains contenant dans leur sous-sol du gaz et de l'huile de schiste sont en vente. En 2020, les analystes estiment que les exportations de gaz en partance de la côte ouest du Canada devraient atteindre 6,4 milliards de mètres cubes par jour.

Parmi les compagnies intéressées par les gisements schisteux du Canada on trouve bien entendu des compagnies nord-américaines mais aussi, et c'est la nouveauté, des compagnies chinoises qui espèrent. Une volonté d'entrer dans des projets d'extraction qui se veut à court terme, explique Tom Valentine de Norton Rose Canada LLP. Les contrats devraient être signés plutôt cet été que cet automne.

Réactions et commentaires
Aucun commentaire pour le moment, soyez le premier !
Déposer un commentaire