Gaz et pétrole de schiste au Québec

gaz de schiste  pétrole de schiste  Canada  Québec  exploitation

Au Québec, le gouvernement de la Belle-Province a donné son autorisation pour l'exploitation des hydrocarbures comme le gaz et le pétrole schiste d'ici la fin de l'année 2013.

La Belle-Province, au Québec, a obtenu l'autorisation pour exploiter le gaz et le pétrole de schiste d'ici l'automne 2013. Le gouvernement de la province a jusqu'à maintenant imposé un moratoire concernant la production du gaz et du pétrole de schiste.

La révolution du gaz et du pétrole de schiste avec Bouygues et Maurel Prom

Dotée de ressources hydrauliques, la Belle-Province obtient près de 40 % de ses besoins énergétiques de ses barrages hydroélectriques cependant cela ne suffit pas pour être le plus concurrent et surtout être indépendant. Avec cette production de l'or noir ou du gaz, le Québec deviendra la sixième province du Canada. L'Assemblée nationale québécoise reste cependant sur ses réserves et compte créer une législation spécialisée pour protéger l'environnement et les ressours en eau avant le début des forages.

Pétrolia, entreprise québecoise, et Bouygues, via Investcan Energy sa filiale canadienne, exploiteront les premiers gisements dans la péninsule de Gaspésie, au bord du golf du Saint-Laurent. En effet Investcan Energy est spécialisée dans le forage pétrolier. Avec le champ de production, près de Gaspésie, ils devraient obtenir 7,7 millions de barils récupérables. Pétrolia s'allie également à Maurel et Prom, elle prévoit ainsi de développer des gisements sur l'île d'Anticosti, à l'embouchure de Saint-Laurent. Ils obtiendraient 40 milliards de barils de pétrole. Tout va débuter en automne 2013.

Réactions et commentaires
Aucun commentaire pour le moment, soyez le premier !
Déposer un commentaire