Le Japon achète le gaz de schiste du Canada

gaz de schiste  Canada  Japon  exportation  importation

Dans la nuit du mardi 24 au mercredi 25 septembre 2013, le Japon a signé avec le Canada pour avoir un accès privilégié aux réserves de gaz de schiste pour l'importer.

Le Japon va chercher son énergie ailleurs

Sur le marché des énergies, le gaz de schiste a des prix très intéressants. Le Japon ne veut plus dépenser des fortunes comme avec le gaz naturel liquéfié. Lors de son voyage au Canada, le Premier ministre japonais, Shinzo Abe, a réussi à obtenir de son homologue canadien, Stephen Harper, la promesse d'un accès privilégié au gaz de schiste. En effet, dans l'ouest du pays, d'immenses gisements peuvent être exploités. Le Japon pourra ainsi importer jusqu'à 40 millions de tonnes de gaz de schiste tous les ans.

Shinzo Abe, pour séduire Stephen Harper, a promis que certaines entreprises et banques publiques japonaises investiraient dans les infrastructures d'exploration et d'exportation du gaz de schiste. Enfin Tokyo a proposé d'apporter son aide à la construction de pipelines pour le transport du gaz de schiste des sites d'exploitation jusqu'aux ports d'embarquement. Si l'accord est signé, il passerait après celui avec les Etats-Unis : en 2017, ils exporteraient 6,7 millions de tonnes de gaz de schiste au Japon.

Réactions et commentaires
Aucun commentaire pour le moment, soyez le premier !
Déposer un commentaire