La Colombie-Britannique, un exemple dans l'univers du gaz de schiste canadien

gaz de schiste  Canada  Colombie-Britannique  environnement

Au Canada, la Colombie-Britannique a développement un système pour exploiter le gaz de schiste tout en respectant l'environnement. Dans l'univers du gaz de schiste, il s'agirait d'une première si cela est confirmé.

Le gaz de schiste au vert

La province de la Colombie-Britannique est fière d'annoncer qu'elle exploite le gaz de schiste tout en respectant l'environnement. Elle est le deuxième acteur du gaz de schiste au Canada. Elle a foré son premier puits de gaz de schiste en 2005 et dans les deux ans qui ont suivi, les puits autorisés concernaient à 85 % les hydrocarbures conventionnels. L'activité du gaz de schiste a surtout croît en 2013 : sur les 750 puits autorisés, 85 % le sont pour le gaz de schiste. En plus des puits, le gouvernement et les pétroliers bâtissent trois usines de liquéfaction de gaz dont les travaux seraient finis en 2019.

Le conseiller général de la commission du pétrole et du gaz, Trevor Swan explique qu'ils cherchent des solutions pour introduire un maximum d'éléments de régulation pour la gestion de l'eau, la pêche ou encore la protection animale. Ils ont aussi décidé d'interdire toutes opérations de fracturation hydraulique à côté des failles naturelles après avoir constaté trois microséismes liés à ces opérations. Les émissions du méthane, par exemple, sont au cœur des débats pour trouver une solution pour les limiter ou encore sur la disparition des caribous à cause des travaux dans les forêts pour le transport du gaz de schiste. La Commission continue de travailler ainsi sur toutes ces questions.

Réactions et commentaires
Aucun commentaire pour le moment, soyez le premier !
Déposer un commentaire