Les Etats-Unis, premiers à exploiter le gaz de schiste, même en 2018

Etats-Unis  gaz naturel liquéfié  exploitation  schiste

Un rapport à moyen terme de l'Agence internationale de l'énergie a estimé que les Etats-Unis assureront à eux-seuls 20 % de la croissance de la production mondiale de gaz jusqu'à au moins 2018.

Selon l'AIE (Agence Internationale de l'Energie), les conditions actuelles sur les autres marchés susceptibles de receler les gaz non conventionnels, emprisonnés dans la roche mère, ne sont pas réunies pour l’instant, et pour cause avec une absence d’investissements, des prix trop bas ne permettant pas de rentabiliser leur exploitation sans oublier l'opposition de l'opinion publique.

«La Chine ou la Pologne sont les pays les plus susceptibles de développer des gaz de schiste d’ici à 2018, mais pas dans des volumes susceptibles de changer la donne sur l’offre», ajoute l’AIE, cependant l'agence prévoit une hausse de la croissance de la production de gaz de 526 milliards de mètres cubes dans les 5 ans à venir.

En 5 ans, les Etats-Unis représenteront un cinquième de la croissance totale de la production mondiale de gaz de schiste. Du côté de l'Asie, la Chine devrait absorber 30 % de la croissance de la consommation dans les 5 prochaines années ce qui représente l'équivalent de la totalité de la croissance de la production en Asie centrale et un tiers de la croissance de la production du gaz naturel liquéfié.

Réactions et commentaires
Aucun commentaire pour le moment, soyez le premier !
Déposer un commentaire