En France, les conditions ne sont pas réunies pour développer le secteur du gaz de schiste

Journées annuelles des hydrocarbures  Etats-Unis  France  exploitation

  Florissante aux Etats-Unis, l’industrie du gaz de schiste connaît une très forte expansion depuis quelques années grâce à un contexte favorable. En France et à l’étranger, la situation est souvent plus complexe.

Etats-Unis et France : deux processus contraires

Quatre piliers viennent expliquer le développement rapide de l’exploitation du gaz de schiste aux Etats-Unis. Une thématique abordée lors des Journées annuelles des hydrocarbures qui se tiennent jusqu’à demain à Paris.

Premièrement, la situation géographique s’est avérée très favorable, dans la mesure où les réserves se situent dans des Etats où la densité de population et les contraintes en eau sont plutôt faibles. Ensuite, cette filière a bénéficié de l’expérience de l’industrie pétrolière américaine et du réseau extrêmement dense de pipelines dans ce pays. En troisième lieu, le gaz de schiste a suscité un soutien politique sans faille et déconnecté des considérations partisanes : George W. Bush et Barack Obama ayant tous deux cru en les possibilités de cette énergie. Enfin, le droit du sous-sol n’a pas été une contrainte pour l’installation des premiers puits.

Or un pays comme la France ne dispose que d’un seul de ces quatre piliers. L’industrie pétrolière et gazière française est en effet à la pointe de la technologie et du savoir-faire à l’échelle mondiale. Mais elle se heurte à une situation géographique et une législation très contraignantes. En outre, le blocage politique et écologique, renforcé par la récente décision du Conseil constitutionnel validant l’interdiction de la fracturation hydraulique, est tel qu’aucune évaluation précise des réserves disponibles n’a été conduite à ce jour. Un choix en définitive aussi radical que celui des Etats-Unis, mais régi par des conceptions opposées.

Réactions et commentaires
Aucun commentaire pour le moment, soyez le premier !
Déposer un commentaire