Le gaz de schiste maintient le prix du baril de pétrole en dessous des 100 dollars

pétrole  schiste  baril  Etats-Unis

L’exploitation du pétrole de schiste aux Etats-Unis a changé la donne sur le marché mondial des hydrocarbures. Ce gaz non conventionnel limite de fait le prix du pétrole et écarte le risque de choc pétrolier.

Les Etats-Unis s’affirment en puissance pétrolière

Au moins à court terme, les Etats-Unis se frottent les mains. L’exploitation du pétrole de schiste, dont le pays dispose en grande quantité, vient gonfler leurs stocks de pétrole et stabiliser le coût de l’essence pour la population. A l’horizon 2018, les Etats-Unis pourraient même devenir le premier producteur de pétrole dans le monde, avec plus de 11,9 millions de barils par jour.

De quoi constituer une manne financière significative pour Washington, mais pas nécessairement pour bouleverser complètement l’ordre établi du marché du pétrole. En effet, compte tenu de sa propre consommation, il est peu probable que les Etats-Unis deviennent un pays fortement exportateur de pétrole. De plus, les pays du Golfe vendent une part croissante de leur production aux pays asiatiques et ne souffrent que modérément du pétrole de schiste américain. Enfin, aucun pays n’a intérêt à faire baisser durablement le prix de cette énergie, car cela aurait pour conséquence de réduire la rentabilité des compagnies nationales.

Réactions et commentaires
Aucun commentaire pour le moment, soyez le premier !
Déposer un commentaire