Veolia accompagnera Shell pour l’exploitation du gaz de schiste au Canada

Veolia  Shell  Canada  Carmon Creek

Veolia, leader mondial du traitement de l’eau et des déchets, a signé un contrat de partenariat avec la compagnie pétrolière anglo-néerlandaise Shell pour le projet canadien de Carmon Creek. Le montant du contrat représenterait plusieurs centaines de millions d’euros.

Développer la filière pétrole et gaz

Le lancement des deux premières phases du projet de Carmon Creek, situé dans l’Etat de l’Alberta, a démarré en octobre dernier. Il comprend 13 plateformes d’exploitation, vise la production de 80 000 barils par jour et représente quelque 3,2 milliards de dollars (2,35 milliards d’euros). Et l’objectif de la compagnie anglo-néerlandaise est de mener des opérations de manière à protéger au maximum l’environnement et « d’éliminer presque entièrement le besoin d’utiliser de l’eau douce pour produire de la vapeur en recyclant l’eau produite avec le pétrole ».

C’est naturellement sur cet objectif que Veolia va intervenir. L’entreprise, déjà présente dans l’Alberta et aux Etats-Unis avec six contrats de traitement des eaux, continue donc le développement de cette spécialisation stratégique dans les sables schistes bitumineux. Jusqu’à présent, l’ampleur de ces partenariats était modeste, avec le projet de Carmon Creek, Veolia va changer d’échelle. Et le groupe n’entend évidemment pas en rester là. Veolia travaille par exemple sur un pilote en Argentine pour du gaz de schiste.

De quoi réaliser l’objectif de 4 milliards d’euros de chiffre d’affaires dans le pétrole et le gaz d’ici 5 ans.

Réactions et commentaires
Aucun commentaire pour le moment, soyez le premier !
Déposer un commentaire