L’emploi au Nouveau-Brunswick relancé par le gaz de schiste ?

Nouveau-Brunswick  gaz de schiste  chômage  emploi  canada  exploitation  fracturation hydraulique

La situation du chômage dans la province canadienne du Nouveau-Brunswick inquiète : 20% de sans emploi dans le nord et ce en pleine crise économique. Le gaz de schiste pourrait être une des solutions pour changer la situation, selon un consultant de Moncton qui espère que le gouvernement fouillera cette piste.

L’opposition au gaz de schiste dans le Nouveau-Brunswick n’est pas une nouveauté. Nombre de personnes se sentent concernées par les questions environnementales posées par la technique de fracturation hydraulique, technique la plus courante pour extraire le gaz de schiste. Mais un autre enjeu est au rendez-vous.

David Campbell, consultant économique dans la ville de Moncton au Nouveau-Brunswick, estime que le gaz de schiste est une solution à envisager en attendant que la situation économique globale se remette de la grosse crise qu’elle traverse et qui a commencé en 2009.

« Nous avons toute une série d’opportunités dans le secteur minier, dans le pétrole et le gaz, et je sais que ce sont des secteurs controversés, mais d’un autre côté, ils contiennent un énorme potentiel de création d’emploi, de bons salaires et une économie viable ».

Dans l’ensemble, pour David Campbell, il paraît évident que le gouvernement « doit prendre au sérieux ces opportunités et en particulier dans le secteur du gaz de schiste ». Car, outre la question de l’emploi, le chômage affecte le pays dans son ensemble.

Moins d’emploi, cela signifie aussi moins d’impôts perçus et cela entraîne des coupures de budget qui affectent la vie sociale et communautaire.

Une intervention, celle de M. Campbell, qui va dans le sens de la publication, de la part du Conference Board Canada, de leur estimation du nombre d’emplois susceptibles d’être créés par le gaz de schiste : 129.000 postes par an au Canada. Le Nouveau-Brunswick n’était pas compté, les loi-cadre n’étant pas encore prêtes.

Réactions et commentaires
Aucun commentaire pour le moment, soyez le premier !
Déposer un commentaire