USA : les élections locales remportées par les partisans du gaz de schiste

élections  amérique  gaz de schiste  Etat de New York

En marge de l’élection présidentielle qui s’est close sur la réélection de Barack Obama, certains américains votaient aussi pour des élections locales. Parmi ceux-ci il y avait les habitants de certaines villes du comté de New York où la question de l’exploitation du gaz de schiste est encore en suspend.

Les analystes américains voyaient dans ces élections locales qui opposaient un candidat pro gaz de schiste et un candidat anti gaz de schiste une sorte de référendum populaire sur l’exploitation du gaz de schiste dans le conté. Pour l’instant la technique de fracturation hydraulique est interdite dans l’état de New York mais Andrew Cuomo, le gouverneur de l’état de New York, aimerait lever le moratoire qui a été voté en 2008.

Ce qui est ressorti de ces élections locales est une évidente victoire des candidats pro gaz de schiste face à leurs adversaires poussés par les lobbys anti gaz de schiste, ce qui, si l’on prend cette information sous l’angle d’un « référendum », montrerait une volonté de la population à lancer l’exploitation de cette ressource dans l’état de New York.

En effet, dans le 22ème district, le républicain Richard Hanna a battu son adversaire Dan Lamb représentant les résidents de l’Etat de New York opposés à l’exploitation du gaz de schiste. Il en a été de même pour le républicain Tom Reed qui a battu le démocrate Nate Shinagawa avec une dizaine de milliers de votes de différence dans le 23ème district. Shinagawa représentait lui aussi les opposants au gaz de schiste.

Tarik Abdelazim, opposé à la fracturation hydraulique, a été battu par Debbie Preston, fervent souteneur de l’exploitation du schiste, dans la course pour l’exécutif du comté de Broome. Le même scénario s’est reproduit dans diverses petites villes de l’Etat de New York comme à Sanford, à Vestal et à Union.

Pour la Coalition des Propriétaires Terriens de New York, qui a soutenu la majorité des candidats favorables à la fracturation hydraulique, cela est « un mandat clair. Les électeurs ont voté en faveur d’un développement du gaz naturel dans l’Etat de New York ».

Les analystes restent toutefois prudents concernant l’importance donnée à la fracturation hydraulique par les électeurs face à d’autres problèmes comme le manque d’emplois ou les taxes.

De leur côté, les militants anti-schiste mettent l’accent sur les élections gagnées par des opposants à la fracturation hydraulique qui n’ont toutefois pas fait de ce thème l’argument principal de leur campagne.

Réactions et commentaires
Aucun commentaire pour le moment, soyez le premier !
Déposer un commentaire