Fracturation hydraulique : Le Dakota du sud et l’Alaska se mettent à jour

Dakota du Sud  Alaska  réglementation  fracturation hydraulique

Ces dernières semaines, le Dakota du sud et l’Alaska ont rejoins le groupe d’états américain qui ont mis à jour leurs réglementations sur le pétrole et le gaz et ainsi répondu aux problèmes que posent les opérations de fracturation hydraulique à grande échelle.

Ces derniers mois, on assiste à de nombreuses révisions de réglementations des états américains qui cherchent à assurer la possibilité pour leurs industries de pratiquer la fracturation hydraulique de manière réglementée et contrôlée. Les derniers en dates sont le Dakota du sud et l’Alaska.

Le 18 décembre 2012 dernier, le Conseil des Minéraux et de l’Environnement du Dakota du sud (une subdivision du ministère de l’Environnement et des Ressources naturelles de l’état) a proposé d’ajouter quelques modifications à sa réglementation sur le gaz et le pétrole.

Selon cette proposition, le Conseil souhaite avoir plus d’informations sur les produits chimiques fluides utilisés lors de la fracturation et une remise en état des puits non utilisés pour la production.

Le 20 décembre 2012 dernier, la Commission de Conservation du pétrole et du gaz de l’Alaska a proposé d’ajouté un amendement à sa réglementation concernant la fracturation hydraulique. Ces nouvelles réglementations seront fort probablement approuvées après quelques mois de consultation publique.

Ces réglementations comprennent plusieurs exigences  comme l’analyse obligatoire avant et après forage de l’eau utilisées pour la fracturation ou le confinement obligatoire des fluides utilisées pour le fracking. Le potentiel de l’Alaska dans le domaine de la production de gaz de schiste est considérable.

Réactions et commentaires
Aucun commentaire pour le moment, soyez le premier !
Déposer un commentaire