Youcef Yousfi optimiste sur le potentiel du gaz de schiste en Algérie

Yousfi  Algérie  pétrole  énergie

Youcef Yousfi, ministre algérien de l’Energie et des Mines, a fait part de son optimisme quant aux réserves de son pays en pétrole et gaz, lors du 43e anniversaire de la nationalisation des hydrocarbures. Selon lui, le gaz de schiste devrait représenter une production importante pour l’économie algérienne.

Un investissement de 20 milliards de dollars dans la pétrochimie

« Le volume des réserves initialement en place dans les gisements exploités depuis longtemps observe une baisse correspondant aux quantités extraites, mais le potentiel en hydrocarbures mis en évidence par les découvertes réalisées représente des volumes cumulés dépassant ceux produits durant la même période », a expliqué Youcef Yousfi. « Les résultats de l’année 2013 en matière de renouvellement des réserves sont très prometteurs », a assuré le ministre algérien de l’Energie.

L’optimisme affiché par le gouvernement algérien est également nourri par le potentiel du pays en matière de gaz de schiste. Youcef Yousfi a en effet indiqué que « le développement de ces ressources représentera un apport très important en termes de réserves, dont les volumes s’ajouteront à ceux identifiés sur les gisements d’hydrocarbures conventionnels ». De plus, « la mise en œuvre de technologies performantes devrait permettre d’améliorer sensiblement les taux de récupération des gisements, y compris les anciens tels que celui de Hassi Messaoud ».

A cet égard, plusieurs compagnies étrangères ont fait part de leur intérêt pour participer à l’exploitation des ressources algériennes. Et un programme national de pétrochimie représentant un investissement de l’ordre de 20 milliards de dollars va être mis en place en Algérie. Un programme qui « sera réalisé en partenariat avec acquisition de savoir-faire et transfert de technologie », a conclu le ministre de l’Energie.

Réactions et commentaires
On peut réactiver les puits affaiblis et fracturer partout en Algérie, sauf sur les roches granitiques et volcaniques !!

Un puits tous les 300m, dans tout le Sahara, comme déjà dans certaines régions US.

Il serait plus malin d'y mettre des cultures d'algues au soleil pour faire du pétrole, technique qui marche.

Vu tous les pays pleins de gaz et pétrole de schistes sous terre à extraire, (toutes les formations sédimentaires sur 10Km de profondeur), la terre et les mers vont se retrouver truffées de puits de fracturation, un puits tous les 300m, comme déjà dans certaines régions US, et tellement de carburant brulé que le CO2 sera passé des 400ppm actuels à des dizaines de milliers de ppm, seuil à quelques % à partir duquel le CO2 asphyxie vite les gens !!
Notez aussi que le CO2 est cancérigène à bien plus faible dose, comme dans les cigarettes !!!
En oubliant avant, le réchauffement qui a commencé et la remontée des mers d'une dizaine de mètres, inexorable dans les siècles à venir, comme celle de 120m, aussi inexorable, sur des millénaires qui s'est produite il y a 140000 ans après la fin de la glaciation, elle sans aucun CO2 humain, preuve de l'énorme instabilité actuelle du climat terrestre .

Enfin le sous sol de la terre contient des quantités énormes de carburants pétrole, charbon et gaz CH4 piégés depuis 600 millions d'années de vie sur terre multicellulaire respirant l'oxygène produit par photosynthèse qui renouvelle tout cet oxygène de toute l'atmosphère tous les 200mille ans, environ.
Ainsi tout notre oxygène que nous respirons a été renouvelé 600/0,2=3000 fois par la photosynthèse des plantes et algues, surtout le plancton.
A chaque molécule d'oxygène formé correspond un atome de C non oxydé, CH4, charbon ou pétrole, stocké sous terre, soit 3000 fois la quantité nécessaire pour bruler tout l'oxygène respiré !!
Aussi même si ce carbone a été recyclé de façon complexe, sur ces 3000 fois, il reste sous terre et au fond des océans largement en carburant de quoi bruler en supprimant tout l'oxygène de notre atmosphère !!
Cet argument simple de bon sens, jamais dit, montre que le pic pétrolier n'existera jamais !!

En 1973 on nous a fait choisir les centrales nucléaires en nous racontant le mensonge qu'il n'y aurait plus de pétrole avant l'an 2000 !

Et sans limites, on brulera tout l'oxygène respirable ne laissant que 20% de CO2 à la place, nous morts à quelques % bien avant, obligés de porter des masques à oxygène, et plein d'emplois à faire de l'oxygène devenu introuvable !!


dedelreu | Le 03 mars 2014 à 20:36:05
Déposer un commentaire