L’Argentine a besoin d’une règlementation stricte sur le gaz de schiste

argentine  réglementation  investissements  gaz de schiste

Afin d’attirer les investisseurs étrangers, le pays sud-américain a besoin d’un cadre de règlementation stricte sans quoi l’exploitation du gaz de schiste dans le pays risque de ne pas se développer.

« Le gaz et l’huile de schiste ont un grand potentiel mais nécessitent des investissements de plusieurs millions de dollars » selon Daniel Gerold, directeur de G&G Energy Consultants. Et pour attirer ces investissements il faut que la réglementation soit bien définie.

Une opinion partagée par Mauro Soares, directeur des ressources non-conventionnelles de la compagnie Tecpetrol qui demande un marché de l’énergie fonctionnant et une réglementation sur les permis et la fiscalité.

« La bonne nouvelle est que la géologie et l’infrastructure est là » a commenté M. Soares.

L’Argentine détient, dans sons sous-sol, les troisièmes réserves mondiales en gaz de schiste ainsi qu’une importante quantité d’huile de schiste, mais l’exploitation nécessite des milliards en investissements étrangers selon les analystes.

Les investisseurs sont aujourd’hui sont très réticents à cause de la politique de l’état au niveau de l’expropriation comme c’est arrivé cette année avec YPF SA dont 51% ont été exproprié par l’état aux dépends de Spain Repsol SA.

Réactions et commentaires
Aucun commentaire pour le moment, soyez le premier !
Déposer un commentaire