La Tunisie se tourne vers le gaz de schiste

Tunisie  BAD  Banque africaine de développement  Shell

A l’heure actuelle, la Tunisie ne dispose pas de réserves importantes en gaz naturel et importe une large partie de son énergie. Dans ce contexte, les réserves du pays en gaz de schiste pourraient représenter une excellente opportunité énergétique et économique.

La Tunisie vers l’indépendance énergétique ?

A l’heure actuelle, la Tunisie ne dispose pas de réserves importantes en gaz naturel et importe une large partie de son énergie. Dans ce contexte, les réserves du pays en gaz de schiste pourraient représenter une excellente opportunité énergétique et économique.

Les conclusions du rapport de la Banque africaine de développement (BAD) sont donc encourageantes pour la Tunisie. Elles sont néanmoins accompagnées de mises en garde vis-à-vis des techniques d’extraction, potentiellement polluantes, surtout dans un pays qui ne dispose pas d’une expérience étendue en la matière. A cet égard, les immenses quantités d’eau nécessaires à l’exploitation du gaz de schiste pourraient poser problème : créant un risque de pénuries. Il est donc possible que la BAD joue un rôle d’observateur dans le développement de l’exploitation du gaz de schiste dans le pays. La Banque pourrait notamment apporter une assistance technique.

Visiblement séduits par cette perspective, les pouvoirs publics tunisiens ont donné leur accord à Shell pour exploiter 740 puits de gaz de schiste dans la région de Kairouan durant 5 ans.

Réactions et commentaires
Aucun commentaire pour le moment, soyez le premier !
Déposer un commentaire