Mexique : le gaz de schiste à Coahuila

Mexique  pemex  Coahuila  gaz de schiste  Rogelio Montemayor  extraction

Au Mexique, l'ancien directeur de Pemex, Rogelio Montemayor, souhaite que son pays reste prudent sur l'extraction du gaz de schiste. Il craint que cela se transforme en maquiladora, c'est-à-dire une usine qui bénéficie d'une exonération des droits de douane pour produire moins cher et ensuite exporter la majorité des produits.

Face à l'engouement de son pays pour le gaz de schiste, l'ancien directeur de Pemex, Rogelio Montemayor, reste tempéré pour que le marché du gaz de schiste se développe correctement. Il craint que certains essaient de profiter de cette nouvelle industrie pour créer des maquiladoras.

S'organiser pour exploiter correctement le gaz de schiste

L'extraction du gaz de schiste et son exploitation sont les projets les plus importants de Coahuila. Rogelio Montemayor a peur que les profits partent chez des investisseurs étrangers et que les futurs employés ne soient pas payés à leur juste valeur par exemple. Coahuila possède beaucoup de réserves de gaz de schiste donc est très attrayante.

Le Mexique doit profiter de ses réserves de gaz de schiste pour ainsi remonter l'économie du pays, créer de nouveaux empois, devenir plus compétitif. L'ancien directeur de Pemex explique que le Mexique doit prendre exemple sur ses voisins pour former des géologues spécialisés, des ingénieurs, des techniciens, etc. Et Rogelio Montemayor espère ainsi que son pays sera prêt dans la course au gaz de schiste.

Réactions et commentaires
Aucun commentaire pour le moment, soyez le premier !
Déposer un commentaire