Partenariat entre Pemex, le Mexicain, et YPF, l'Argentin

Pemex  Mexique  YPF  Argentine  amérique latine  gaz de schiste  pétrole de schiste

YPF, Yacimientos Petrolíferos Fiscales, la société nationale d'énergie d'Argentine, a annoncé son futur partenariat avec la société publique mexicaine, Pemex, Petróleos Mexicanos. Ils pourront ainsi développer les gisements de gaz naturel et de pétrole de schiste du site la Vaca Muerta.

La Vaca Muerta a suscité l'intérêt de l'entreprise YPF. Elle se lie d'ailleurs avec Pemex pour pouvoir développer les gisements de gaz naturel et de pétrole de schiste. Les deux étendront ainsi leur influence et surtout seront indépendants au niveau de l'énergie.

De nouveaux accords pour YPF

YPF souhaite conquérir un maximum le marché du gaz et pétrole de schiste. Miguel Galuccio, l'un des responsables de YPF, explique les différents intérêts des partenariats pour l'entreprise surtout pour mettre fin à la baisse de production. L'Argentine serait aussi plus indépendante et n'aurait plus à débourser 9,4 milliards de dollars pour importer de l'énergie.

Face à la nouveauté de l'exploitation du gaz de schiste et du pétrole de schiste, YPF se dit réaliste : seule les coûts seront trop élevés et d'un point de vue technique, il est plus simple de partager aussi les risques. Les différents partenariats permettront donc à chacun d'investir de manière « raisonnable ».

L'Argentine et le Mexique riches en gaz de schiste

Avec une grande réserve de gaz de schiste et de pétrole, l'Argentine souhaite en bénéficier et arrêter d'importer surtout que le pays utilise principal le gaz pour alimenter en énergie les foyers, les centrales électriques et les véhicules. Elle pourra ainsi séduire les entreprises pour venir travailler sur son sol et exporter son énergie aux différents pays voisins. Le Mexique comme l'Argentine est riche en réserve de gaz de schiste : 1 300 milliards de mètres cubes selon Pemex.

L'entreprise YPF va pouvoir augmenter a un rendement plus important depuis que le gouvernement en contrôle une partie. En effet, le gouvernement argentin la soutient financièrement. Miguel Galuccio espère donc que le gouvernement ne faillira pas. Avec le partenariat qu'il signera avec Pemex, il espère voir l'économie de l'entreprise remonter pour les années à venir.


 

Réactions et commentaires
Aucun commentaire pour le moment, soyez le premier !
Déposer un commentaire