Exploitation du gaz de schiste

Chine  investissements  schiste  pollution

La Chine veut rattraper son retard en matière de gaz de schiste

Sur le modèle des Etats-Unis, la Chine souhaite connaître une révolution énergétique grâce au gaz de schiste. Disposant de réserves extrêmement conséquentes, le pays pourrait bénéficier du soutien des autorités publiques. En ligne de mire : l’indépendance énergétique et la réduction de la pollution.

Lire la suite
Texas  Dakota  Permien  Koweit

Grâce au gaz de schiste, la production du Texas devrait surpasser celles du Koweït et des Emirats arabes unis

Le Texas est, avec le Dakota du Nord, l’Etat américain bénéficiant le plus de l’exploitation du gaz de schiste. Disposant d’importantes réserves, l’Etat de l’étoile solitaire a vu sa production exploser ces dernières années, au point de bientôt surpasser celle de pays pétroliers comme le Koweït ou les Emirats arabes unis.

Lire la suite
Russie  Sibérie  Exxon  Shell

La Russie va exploiter ses immenses réserves de gaz de schiste

Longtemps attentiste vis-à-vis du gaz de schiste, la Russie s’apprête à passer à la vitesse supérieure et se lancer dans l’exploitation de ses réserves, situées principalement en Sibérie occidentale. Jusqu’à 360 milliards de barils seraient disponibles.

Lire la suite
Gazprom  Neft  Schlumberger  Sibérie

Gazprom Neft s’associe à Schlumberger pour exploiter le gaz de schiste sibérien

La compagnie pétrolière russe Gazprom Neft a annoncé avoir signé un accord de partenariat avec le Français Schlumberger afin d’exploiter les réserves en gaz de schiste situées dans l’ouest de la Sibérie.

Lire la suite
Scaroni  Villaret  ENI  exploration

Paolo Scaroni : la France a une position trop idéologique sur le gaz de schiste

Dans un entretien donné aux Echos, Paolo Scaroni, patron de la compagnie pétrolière italienne ENI, revient sur les défis énergétiques européens et sur les positions divergentes concernant le gaz de schiste. Selon lui, pour faire face à ses problèmes de compétitivité, l’Europe ne peut faire l’économie de ce gaz non conventionnel.

Lire la suite
Veolia  Shell  Canada  Carmon Creek

Veolia accompagnera Shell pour l’exploitation du gaz de schiste au Canada

Veolia, leader mondial du traitement de l’eau et des déchets, a signé un contrat de partenariat avec la compagnie pétrolière anglo-néerlandaise Shell pour le projet canadien de Carmon Creek. Le montant du contrat représenterait plusieurs centaines de millions d’euros.

Lire la suite

Le gaz et l'huile de schiste sont des gaz non conventionnels, donc relativement difficiles à exploiter. En effet, le gaz schisteux est prisonnier des roches mère d'argile litée et des techniques relativement complexes doivent être mises en œuvre pour pouvoir s'assurer dans un premier temps de l'extraction, puis de la complète exploitation du gaz.

Le gaz de schiste est exploitable et exploité dans le monde entier. D'Amérique du Sud (Uruguay) à l'Europe (Pologne), des Etats-Unis à la Chine, toutes les grandes puissances et les pays qui ont détecté des gisements schisteux dans leurs sols mettent tout en oeuvre pour extraire ce qui vaut de l'or dans un monde de plus en plus énergivore.

Les plus grandes compagnies pétrolières internationales se répartissent les différents permis d'exploitation (ExxonMobil, Toreador, China Pétroleum Corporation, Total...) lorsque d'autres s'approvisionnent, ou prévoient de le faire, en gaz de schiste et le revendre à leur clientèle (comme le français GDF Suez par exemple).

Le site LeGazdeSchiste suivra l'actualité de l'exploitation, à la fois technique, industrielle et commerciale des gaz et huiles de schiste. Vous retrouverez sur ce site tous les événements marquants de ce secteur économique.