Exploitation du gaz de schiste

Espagne  Gaz de Schiste  Fracturation Hydraulique

Espagne : Oui à fracturation hydraulique

Le gouvernement espagnol vient de décider d’opter pour la fracturation hydraulique, afin de relancer son indépendance énergétique. Et ce malgré de nombreuses oppositions, dont la Catalogne.

 

Lire la suite
Mexique  Gaz de Schiste  Etats-Unis

Le Mexique veut devenir le premier importateur de gaz de schiste américain

En décembre dernier, le président mexicain Enrique Peña Nieto inaugurait un nouveau pipeline qui reliait son pays aux États-Unis. L’objectif : doubler d’ici à 2016 la quantité de gaz de schiste exportée depuis l’Amérique du nord.

Lire la suite
Québec  fracturation hydraulique  gaz de schiste

Québec : le premier ministre interdit l’exploitation du gaz de schiste

Le premier ministre Québequois Philippe Couillard affirme qu’il n’y aura pas d’exploitation de gaz de schiste dans son pays. Il s’appuie pour cela sur un rapport du Bureau d’Audiences Publiques sur l’Environnement (BAPE). Une possible erreur sur le plan économique ?

 

Lire la suite
Sonatrach  Algérie  Gaz de schiste

Sonatrach : haro sur l’Algérie

L’entreprise d’exploitation d’hydrocarbure Sonatrach - Société Nationale pour la Recherche, la Production, le Transport, la Transformation, et la Commercialisation des Hydrocarbures - veut exploiter plus tôt que prévu le gaz de schiste algérien. Avec l’ouverture de son premier puits, les retours commerciaux pourraient arriver dès 2022.

 

Lire la suite
Gaz de schiste  New-York  Fracturation hydraulique

Gaz de schiste : Denton et New-York se privent de la fracturation hydraulique

La petite ville de Denton, au Texas, suivie de près par l’État de New-York, vient d'interdire la fracturation hydraulique sur son sol. La faute à de prétendus risques pour la santé publique. Cette décision est loin de faire l'unanimité.

Lire la suite
Gaz de schiste  Royaume-Uni  exploitation  Ineos

Ineos à la recherche de gaz de schiste en Grande-Bretagne

Ineos, basé en Suisse et premier groupe chimique en Angleterre, va investir près d'un milliard de dollars (800 millions d'euros) dans la recherche de gaz de schiste au Royaume-Uni et en Écosse. L'entreprise rêve de reproduire la révolution énergétique qui a récemment eu lieu aux États-Unis. Et de voler au secours de l'industrie britannique.

Lire la suite

Le gaz et l'huile de schiste sont des gaz non conventionnels, donc relativement difficiles à exploiter. En effet, le gaz schisteux est prisonnier des roches mère d'argile litée et des techniques relativement complexes doivent être mises en œuvre pour pouvoir s'assurer dans un premier temps de l'extraction, puis de la complète exploitation du gaz.

Le gaz de schiste est exploitable et exploité dans le monde entier. D'Amérique du Sud (Uruguay) à l'Europe (Pologne), des Etats-Unis à la Chine, toutes les grandes puissances et les pays qui ont détecté des gisements schisteux dans leurs sols mettent tout en oeuvre pour extraire ce qui vaut de l'or dans un monde de plus en plus énergivore.

Les plus grandes compagnies pétrolières internationales se répartissent les différents permis d'exploitation (ExxonMobil, Toreador, China Pétroleum Corporation, Total...) lorsque d'autres s'approvisionnent, ou prévoient de le faire, en gaz de schiste et le revendre à leur clientèle (comme le français GDF Suez par exemple).

Le site LeGazdeSchiste suivra l'actualité de l'exploitation, à la fois technique, industrielle et commerciale des gaz et huiles de schiste. Vous retrouverez sur ce site tous les événements marquants de ce secteur économique.