Les gaz de schiste aux États-Unis : bénéfiques au développement des smart grids

Etats-Unis  smart grids  gaz de schiste  microgrids

Alors que les gaz de schiste permettent aux États-Unis de se rapprocher de l’indépendance énergétique, les spécialistes précisent que ce n’est pas le seul bénéfice des gaz de schiste dans le pays ; ils auraient également un impact dans un domaine plus surprenant, celui des smart grids.

Un rôle clé pour le développement des smart grids

La révolution du gaz de schiste aux États-Unis a eu un impact majeur sur le marché de l’énergie américain qui bénéficie désormais d’un potentiel de production énergétique le rapprochant de l’indépendance tant désirée par de nombreux pays. Selon les spécialistes, cet essor des gaz de schiste pourrait également se retrouver bénéfique pour le marché des smart grids dans le pays. Un impact inattendu, mais bien réel.

D’après une étude de l’institut de recherches IMS Research, le boom du gaz de schiste aux États-Unis jouera, dans les décennies à venir, un rôle clé dans le développement des réseaux électriques intelligents. Le gaz naturel, dont le prix a nettement baissé aux États-Unis depuis les années 2000 et le développement des techniques d’extraction de gaz de schiste, affecte le réseau de distribution électrique de plusieurs manières. Son rôle croissant dans la production centralisée est essentiel, mais les opportunités générées par l’essor des gaz naturels s’étendent également au développement des microgrids et donc des smart grids. Plus abordables et respectueux de l’environnement, ils assurent la sécurité de la distribution de l’énergie tout en permettant l’intégration d’énergies renouvelables dans les réseaux classiques.

Alors que l’utilisation de gaz naturel favorise les opérations liées au développement de microgrids, « l’attirance croissance pour la souplesse et l’adaptabilité des microgrids aidera les smart grids à surmonter les difficultés rencontrées par les services publics et stimulera la croissance des ventes d’équipements nécessaires au développement des smart grids dans les années à venir », a précisé Donal Henschel, analyste chez IHS, propriétaire d’IMS Research.

Loin des préjugés selon lesquels le boom des gaz de schiste reporterait les investissements pour les énergies renouvelables et les forcerait à rentrer dans le marché de la concurrence,  un rapport de Citigroup affirme que l’industrie des gaz de schiste dépendra dans le futur du déploiement des énergies renouvelables. Une co-dépendance qui nécessitera l’utilisation de smart grids.

Réactions et commentaires
Aucun commentaire pour le moment, soyez le premier !
Déposer un commentaire