Dimock, Pennsylvanie : 2 ans après Gasland

Dimock  Gasland  pollution  gaz de schiste

Dimock est l'une des villes visitées par Josh Fox pour son documentaire très controversé et très peu objectif Gasland, sorti en 2010, qui avait fait scandale. Mais deux ans après la situation est bien différente par rapport à celle que laissait présager le film.

La pollution que Josh Fox a représentée est passée et n'était, en réalité, que localisée par rapport à l'ensemble de la ville. La réalité est retracée dans le livre « The End Of Country » de Seamus McGraw.

McGraw ne nie pas qu'il y a eu une légère pollution, mais celle-ci n'a été que temporaire. Comme il l'explique dans son livre, c'est surtout l'image de la ville et de l'état de Pennsylvanie qui ont été endommagées et ce, par les médias et les reportages souvent mensongers.

La ville paraît aujourd'hui sereine et ce malgré les installations de 2006, année du premier forage. Aujourd'hui, les nouvelles installations sont techniquement plus avancées et beaucoup moins agressives à l'oeil.

Car si les habitants ont parfois porté plainte, la plupart des plaintes se sont soldées par un accord à l'amiable après que les tests aient montré que la pollution était loin d'être aussi grave que celle représentée par le film Gasland.

Réactions et commentaires
Il n'est pas pire sourd que celui qui ne veut pas entendre... La liste de produits utilisés dans la fracturation hydraulique est génératrice de pollutions dont vous même ne voudriez pas dans votre propre jardin. cessons de jouer les apprentis sorciers au non du sacrosaint argent.
lanier | Le 22 septembre 2013 à 09:49:50
Déposer un commentaire