Chevron Corp va définir des standards pour la fracturation hydraulique avec un groupe écologiste

fracturation hydraulique  chevron  environnement  pittsburgh

La technique de fracturation hydraulique continue de faire débat dans le monde entier et, en particulier, dans les pays où cette technique est autorisée et utilisée, comme les Etats-Unis. La compagnie pétrolière Chevron Corp a décidé de rejoindre une groupe militant pour la protection de l’environnement afin de débattre et définir des standards de sécurité.

Preuve que les compagnies pétrolières sont aussi à l’écoute des citoyens et des problèmes liés à leur activité de forage, l’américaine Chevron Corp va participer au nouvellement formé Centre pour un Développement Durable du Schiste qui a vu le jour aujourd’hui à Pittsburgh.

Pour Fred Krupp, président du Fond de Defense de l’Environnement (Evironmental Defense Fund) qui fait aussi partie du nouveau Centre, « le gaz de schiste a transformé notre mix énergétique apportant à la fois des bénéfices environnementaux et des difficultés dans ce même domaine ».

La nécessité de créer des standards pour les opérations de forage devient de plus en plus évidentes. Sans être une réglementation stricte, celle-ci étant dictée par les lois de chaque état, elle permettra de rassurer les populations ainsi que les autorités sur l’activité de cette industrie.

Parmi les directives qui seront étudiées, la limitation du « flaring », c'est-à-dire de la combustion du gaz en excès issu du forage, sera une mesure phare. De plus, il sera vivement conseillé de recycler l’eau utilisée pour la fracturation hydraulique ainsi que de limiter les additifs chimiques dans le fluide de fracturation.

Réactions et commentaires
Aucun commentaire pour le moment, soyez le premier !
Déposer un commentaire