Le gaz de schiste ne freinera pas les énergies renouvelables au Royaume-Uni

gaz de shciste  edward davey  royal society  émissions de carbone  énergie renouvelable  adoption  politique  royaume-uni

Si le gaz de schiste est vu par le gouvernement britannique comme une opportunité à ne manquer sous aucun prétexte, le pays ayant d'ailleurs relancé les projets d'exploitation des hydrocarbures non conventionnels, le secrétaire d'Etat à l'Energie se veut rassurant : le gaz de schiste ne sera pas un frein aux renouvelables.

Edward Davey continue de défendre le gaz et le pétrole de schiste

C'est dans un discours tenu devant la Royal Society que le secrétaire à l'Energie Edward Davey a défendu le gaz de schiste face aux critiques concernant un possible frein de l'adoption des énergies renouvelables par le Royaume-Uni.

Edward Davey est convaincu que si le gaz de schiste est une opportunité, la ligne directrice du gouvernement ne changera pas. Au contraire. Non seulement le gaz de schiste devrait réduire l'emprunte carbone du pays car les émissions de CO2 sont inférieures aux émissions issues de la combustion de carbone, mais la question des énergies propres n'est pas remise en cause.

Le gaz de schiste est donc totalement compatible avec une politique de réduction de l'impact carbone voulue par le gouvernement britannique et par l'Union Européenne.

Edward Davey a été on ne peut plus clair face à la Royal Society : « nous ne devons pas faire en sorte que le gaz de schiste compromette notre volonté dans le développement des renouvelables, du nucléaire et des autres technologies à basse émission de carbone. »

Réactions et commentaires
Aucun commentaire pour le moment, soyez le premier !
Déposer un commentaire