Cuadrilla : Francis Egan, le patron du géant du gaz de schiste reçoit des menaces de morts

cuadrilla  francis egan  gaz de schiste

Francis Egan, directeur général de l’entreprise familiale Cuadrilla a déclaré avoir reçu des menaces de mort de la part des opposants à la fracturation hydraulique. 

Dans une lettre, un opposant à menacer de faire sauter le siège de son entreprise si jamais il ne cessait pas toute activité d’extraction de gaz de schiste au Royaume-Uni.

Il y a peu de temps, Cuadrilla a annoncé son projet d’exploration de gaz dans le West Sussex sur le site de Balcombe, malgré les grandes contestations.
«Cette semaine, j'ai reçu un courriel anonyme disant que si Cuadrilla ne cessait pas ses activités au Royaume-Uni, nous recevront bientôt des bombes par courrier express dans nos locaux. », a déclaré Francis Egan.

Michael Fallon, ministre de l’Energie aurait dit, sur le ton de la plaisanterie, que le forage dans le sud de Londres ne perturberait aucunement les vies des commentateurs médiatiques.

En comparaison avec le Royaume-Uni, les Etats-Unis qui pratiquent déjà la fracturation hydraulique (technique qui consiste à extraire le gaz de schiste par

l’envoi d’eau à forte pression dans les conduits) a tout de même permis de faire baisser la facture énergétiques du pays.
Et Michael Fallon compte bien en faire autant avec le Royaume-Uni.
M. Fallon serait d’ailleurs en train de discuter sur une éventuelle exploitation du gaz de schiste dans le Weald, au sud de l’Angleterre.

Réactions et commentaires
Aucun commentaire pour le moment, soyez le premier !
Déposer un commentaire