Eduquer et créer de l’emploi : les seules manières de convaincre les Britanniques du bien-fondé du gaz de schiste

gaz de schiste  Grande-Bretagne  création d'emploi  fracturation hydraulique

Les retombées économiques que fait miroiter le développement d’une industrie du schiste en Grande Bretagne peinent encore à convaincre les populations. Selon un sondage, seules l’éducation et la création d’emplois grâce à l’exploitation du gaz et de l’huile de schiste pourront emporter l’adhésion du public anglais. 

70% des 200 sondés par l’institut Rigzone pensent que le gouvernement britannique a eu raison d’apporter des encouragements financiers aux communautés où la technique de fracturation hydraulique, connue sous le nom de « fracking », et le forage horizontal seront employés.

Mais 51% d’entre eux estiment que ces encouragements ne suffisent pas à remporter le débat public.

Eduquer les populations à la technique de fracturation hydraulique

Aucun des participants n’a manifesté le besoin d’apporter des compensations financières supplémentaires aux compagnies d’exploration selon l’organisme de sondage.

A la mi-juillet, le gouvernement a proposé une réduction de taxes sur les revenus de la production schisteuse : au lieu de 62% de taxation, le taux ne serait plus que de 30%.

Pour les communautés, l’industrie devra rapporter environ 110,000 euros de bénéfices et 1% des revenus de chaque site de production.

L’éducation portant sur les bénéfices économiques de la technique de fracturation hydraulique ainsi que la création d’emplois étaient, conformément aux résultats du sondage, les deux messages les plus importants à promouvoir pour emporter l’adhésion des Anglais.

Les estimations industrielles laissent croire que la Grande-Bretagne pourrait avoir plus de réserves en schiste, ce qui pourrait préserver le pays d’une dépendance croissante aux importations d’énergie mais l’industrie doit y aller pas à pas pour rassurer le public et les lobbies écologistes.

Réactions et commentaires
Aucun commentaire pour le moment, soyez le premier !
Déposer un commentaire