La révolution du gaz de schiste est « temporaire » selon le gourou

gaz de schiste  opep  Andy Hall  Etats-Unis

Le marchand de pétrole connu sous le nom de « Dieu » mais appelé en civil Andy Hall, prédit que la révolution du schiste aux États-Unis ne boostera la production que de façon temporaire et que les prix du pétrole resteront élevés.

Selon lui, il y a de fortes chances pour que le déclin de la production dont souffrent les puits de schiste soit un signe que la munificence des ressources est délimitée dans le temps.

Ce déferlement de la production huilière des Etats-Unis assombrit le paysage industriel et énergétique au moment où les ministères de l'Opep se réunissent à Vienne pour leur second meeting annuel cette semaine.

D'après les pronostiques de l'agence internationale de l'énergie, l'Amérique du Nord, le plus grand client des pays exportateurs de pétrole, sera le prochain exportateur d'ici 2030 grâce à l'abondance d'une nouvelle production de schiste.

Dans cette industrie, chacun s'accorde pour dire que les ressources en schiste pourraient baisser durablement les prix du pétrole, menaçant l'Opep. Dennis Gartman, un expert suivi par plusieurs investisseurs, a ainsi déclaré cette semaine à la CNBC que « s'il y avait un moyen de vendre l'Opep à découvert, j'essaierais de trouver un moyen de vendre à découvert ».

Pourtant, pour l'Arabie Saoudite, la révolution de gaz de schiste ne met pas en danger le royaume ou l'Opep.

Mais M. Hall a déclaré aux investisseurs que tandis que les rendements issus des puits d'huile de schiste sont initialement prolifiques, la production décline rapidement dans la mesure où chaque puits ne touche qu'un groupe de roches où est enfermée l'huile plutôt qu'un réservoir entier.

En ce sens, il serait impossible « de maintenir la production sans que de nouveaux puits soient constamment forés ce qui nécessiterait la majoration des prix de l'huile ».

Réactions et commentaires
Aucun commentaire pour le moment, soyez le premier !
Déposer un commentaire