Le gaz de schiste au débat sur la transition énergétique

débat  transition énergétique  Delphine Batho  gaz de schiste

L’ouverture, ce jeudi 29 novembre, du débat sur la transition énergétique voulu et dirigé par la ministre de l’Ecologie, Delphine Batho, se présente comme un choc d’opinions. L’exploitation des hydrocarbures non conventionnels sera au menu.

Delphine Batho ouvrira, aujourd’hui, le débat sur la transition énergétique. D’une durée de plusieurs mois, la fin étant estimée vers la mi-2013, le débat devrait trouver une ligne d’action gouvernementale au sujet de l’énergie et, en particulier, des énergies renouvelables.

Mais Mme Batho n’a pas exclu de la discussion le sujet polémique de ces derniers mois, les gaz de schiste et la technique de fracturation hydraulique. Elle a, au contraire, promis un débat « sans tabou » allant par là dans le sens de Mme Parisot, président du Medef, qui avait demandé un débat à plusieurs reprises.

« Ce débat est un pari. J'accepte de le faire car je crois que tous les participants souhaitent réfléchir ensemble à une société française plus sobre en carbone » a déclaré hier Laurence Tubiana, membre du comité de pilotage.

Organisé autour d’un conseil national composé de 112 membres et de trois comités, le comité de pilotage, le comité citoyen et le comité scientifique, le débat devrait donner lieu à une proposition de loi en juillet prochain.

La ministre de l’Ecologie a déjà fait savoir que ce débat, qu’elle estime « contradictoire » et « pluraliste », présente « des avis et des positions diamétralement opposées ». Parmi ces positions il y a sans aucun doute le thème de l’exploitation des gaz de schiste à laquelle la ministre est fortement opposée.

Réactions et commentaires
Aucun commentaire pour le moment, soyez le premier !
Déposer un commentaire