Grande-Bretagne : un sondage pourrait révéler une sous-estimation significative des réserves en gaz de schiste

British geological survey  gaz de schiste  Grande-Bretagne  sous-estimation

Selon un rapport de la British Geological Survey, les réserves britanniques en gaz de schiste pourraient avoir été sous-estimées. Le ministère de l'énergie va néanmoins réviser les résultats pour s'assurer de l'exactitude des données.

Selon les sources de Whitehall, George Obsborne, ministre de l'Economie, souhaitait annoncer lors de sa présentation du budget  les découvertes étonnantes d'un rapport du British Geological Survey selon lequel, l'étendue des réserves en gaz de schiste de la Grande-Bretagne a été considérablement sous-estimée.

Les trouvailles de BGS n'ont finalement pas été évoquées par le ministre et le ministère de l'Energie demandera la révision des résultats, une procédure qui prendra plusieurs mois. Le rapport définitif pourrait revoir à la baisse les estimations.

Un certain nombre de conservateurs, M. Osborne compris, croit en « l'opportunité excitante » que représente le gaz de schiste. Il voit en le potentiel de cette énergie un moyen d'atténuer la facture en matière d'énergie et de rendre la Grande-Bretagne moins dépendante des importations.

Ed Davey, le secrétaire au département de l'énergie du parti démocrate libéral, a admis que le gaz de schiste avait «le potentiel d'apporter de nombreuses opportunités économiques et de renforcer la sécurité énergétique du pays

Le comité spécial de l'énergie commune émet néanmoins des réserves : il est « trop tôt » pour dire s'il pourrait résulter de la production domestique de gaz de schiste une chute des prix du gaz en Grande-Bretagne.

Réactions et commentaires
Aucun commentaire pour le moment, soyez le premier !
Déposer un commentaire