Le pétrole de schiste, une menace pour le Venezuela ?

Venezuela  pétrole de schiste  réserves mondiale  gaz de schiste

Avec la découverte de réserves mondiales abondantes en pétrole de schiste, la théorie des analystes selon laquelle, la production globale de pétrole entrerait inévitablement dans une phase de contraction dans 30 à 40 ans en raison de l'épuisement des champs pétroliers, est remise en question.

En tant que producteur pétrolier ayant l'une des plus grandes réserves pétrolières de la planète, le Venezuela voyait ses ventes de pétrole - à prix fort- sécurisées au cours du 20e siècle.

Mais c'était sans compter les nouvelles techniques qui, aujourd'hui, permettent d'optimiser l'exploitation d'importants dépôts de gaz naturel et de pétrole de schiste dans le monde et pourraient avoir un impact négatif sur les perspectives pétrolières du pays.

Quels sont donc les changements pour le Venezuela ? Une entrée sur les marchés de pétrole brut non conventionnel du monde entier et principalement des trois pays munis des plus grandes réserves en pétrole de schiste, de véritables menaces pour le pétrole vénézuélien.

Il est tout d'abord estimé que les Etats-Unis, plus gros consommateurs de pétrole que le Venezuela jusqu'à présent, deviendront auto-suffisants en matière de pétrole et de gaz dans moins de 20 ans.

La Russie et la Chine, première et troisième respectivement, ont ensemble 100 milliards de baril « techniquement » récupérables, ce qui pourrait rendre la république populaire auto-suffisante également. D'autant plus que la Russie a récemment signé un contrat de 270 milliards de dollars avec la China Petroleum Corporation (CNPC) pour la production de pétrole conventionnel, ce qui signifie que même la Chine, détentrice d'un vaste marché sur lequel le gouvernement Chavez et Maduro a des vues, est en jeu.

En outre, le pays est dans une situation critique depuis que Chavez a vendu ses raffineries aux pays étrangers alors qu'il s'agissait de la défense la plus importante du pays pour éviter les pertes sur le marché du pétrole brut.

Ainsi, le pays sera peut-être contraint de se tourner vers d'autres secteurs, tels que le tourisme ou l'agriculture, pour faire face à ces mauvaises prises de décision et mettre de côté une industrie qui l'a rendu prospère le siècle précédent.

Réactions et commentaires
Aucun commentaire pour le moment, soyez le premier !
Déposer un commentaire