Une étude met en avance l’importance d’une réglementation commune sur la fracturation

étude  réglementation  fracturation hydraulique  dnv

La société norvégienne spécialisée dans le calcul de risques a publié une étude qui met en avant l’importance d’une réglementation commune concernant la technique de fracturation hydraulique sans quoi l’obtention de permis sera de plus en plus difficile dans le futur.

La société norvégienne DNV considère que l’acceptation des citoyens de la fracturation hydraulique est une condition sinequanone du développement de l’extraction du gaz de schiste. Et cette acceptation ne pourrait être obtenue  sans une réglementation commune.

Selon DNV il est primordial que les compagnies utilisant la fracturation hydraulique contrôlent régulièrement cette technique et communiquent régulièrement et publiquement les résultats de ces contrôles.

De plus, les sociétés devraient s’intéresser au débat concernant l’eau et à l’utilisation de l’eau pour la fracturation hydraulique. La question est en effet le centre du débat sur cette technique.

DNV estime que  l’objectif primaire est « l’établissement de lignes de conduite et de recommandations » nécessaires « pour protéger la sécurité des gens et l’environnement ».
 

Réactions et commentaires
Aucun commentaire pour le moment, soyez le premier !
Déposer un commentaire